Bénin: 20 ans de travaux forcés pour meurtre et remboursement de 3 millions

Bénin: 20 ans de travaux forcés pour meurtre et remboursement de 3 millions

Il administra un violent coup de machette à la tempe droite de Aliou, prit la totalité de la recette et s’enfuit. Par malheur, Aliou ne survécut point à cette attaque.

Parquet de Cotonou : 8 ans de travaux forcés retenus pour meurtre d’un enfant
Meurtre : 10 ans de travaux forcés et 20 millions pour dommages et intérêts
Partages

Il s’est tenu hier lundi au parquet de Cotonou une audience qui condamne le sieur Bandé Garba à 20 ans de travaux forcés et au remboursement d’une somme de 3 millions de f cfa. Celui-ci a tué le 22 février 2013 son covendeur dans un marché de bétails et a emporté l’argent susmentionné.

Il s’agit de quoi : « Bandé Garba est engagé au même titre que Aliou Oumarou chez leur patron  du nom de Amadou Oumarou un bouvier peulh et vendeur de bétails. Comme à l’accoutumée, c’est Aliou qui garde la recette en l’absence de leur patron. Exactement le 22 février 2013, Aliou avait en sa possession la recette du jour qui s’élevait à 3 millions de f cfa. La nuit de ce 22, contre toute attente,  Bandé Garba fait irruption dans la cabane où priait Aliou Oumarou. Il administra un violent coup de machette à la tempe droite de Aliou, prit la totalité de la recette et s’enfuit. Par malheur, Aliou ne survécut point à cette attaque ».

Après enquêtes, Bandé Garba a été appréhendé, interpellé et inculpé d’assassinat. Il a reconnu les faits à toutes les étapes de la procédure judiciaire. Le président de la cour a retenu contre lui le chef d’accusation d’assassinat. Le ministère public quant à lui, dans sa réquisition, a rajouté la préméditation au-delà de l’homicide volontaire prouvé. Ainsi, le représentant du ministère public requiert les travaux forcés à perpétuité à l’encontre de Bandé.

A la défense, le conseil de l’accusé nie l’intention de Garba de tuer son collègue, mais de le voler. Donc, il prouve l’absence de la préméditation et plaide le pardon et la clémence. En délibéré, la cour retient contre Bandé Garba 20 ans de travaux forcés et une somme de 3 millions de f cfa à verser à Amadou Oumarou employeur de la victime qui s’est constitué en partie civile.

Commentaires

Commentaires du site 0