La Nouvelle Tribune

France : Manuel Valls humilié par le camp Macron

Francois Mori/AP/SIPA

Mise à jour : aux dernières nouvelles la candidature de Manuel Valls ne remplirait pas à ce jour tous les critères pour intégrer la liste “En marche”.

Dans une intervention à la radio ce dernier semblait tourner définitivement dos au traditionnel Parti Socialiste.

Se réclamant désormais de la majorité présidentielle, en prélude aux législatives de juin prochain, Manuel Valls a dans un premier temps déclaré ce mardi sa candidature sous la bannière du mouvement “En marche” qui a porté Macron au pouvoir.

Pour l’ancien premier ministre : « Le Parti socialiste est mort. Il est derrière nous, pas son histoire et ses valeurs, mais il doit se dépasser ».

Après la victoire écrasante d’Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle de dimanche, les soutiens se font nombreux déjà. Cette tentative de repositionnement de Manuel Valls, a toutefois été sèchement refroidie par le camp du nouveau président.

Valls et Macron, pas très proches dans le passé

Il faut cependant rappeler que les deux hommes n’étaient pas très proches lorsqu’ils étaient ensemble dans le gouvernement Hollande. Le second reprochant au premier ses ambitions.

C’est donc tout naturellement que les partisans du nouveau président ont rappelé à l’ordre l’ancien premier ministre: Pour être candidat du mouvement “La République en Marche” il faut avoir déposé sa candidature et une lettre de motivation. Pas de traitement de faveur pour qui que ce soit!

Une humiliation pour l’ancien premier ministre pour qui rien ne va depuis l’échec aux primaires du parti socialiste. Après sa sortie, il s’est également fait rappeler à l’ordre par le Parti Socialiste qui a averti qu’il sera exclu s’il se présentait sous la bannière du mouvement du président Macron.