Santé sexuelle au Bénin: remise en service de la ligne jaune 96 00 00 01

Santé sexuelle au Bénin: remise en service de la ligne jaune 96 00 00 01

Elle a été remise en service le vendredi 19 mai 2017 au cours d'une cérémonie de lancement au siège de l'Ong à Calavi.

Bénin : Les médecins contractuels du Cnhu bientôt en grève
Partages

Le «dispositif téléphonique national d’écoute, d’information, de soutien et de conseil en matière de promotion de la santé et des droits sexuels et reproductifs» de l’Ong Ceradis, a été relancé vendredi dernier à la faveur d’une cérémonie officielle à Calavi.

Elle est à nouveau fonctionnelle, la ligne jaune infos santé de l’Ong Ceradis accessible au 96000001. A en croire le Directeur exécutif de l’organisme, Nourou Adjibadé, c’est un dispositif mis en place en 2009 en réponse à la nécessité de «redynamiser et d’optimiser les moyens de prévention et de prise en charge, au-delà des stratégies classiques», pour «satisfaire notamment une population qui manifeste le désir de discuter de ses préoccupations de façon anonyme». Il s’agit d’un «espace téléphonique protégé d’expression et d’information, pour permettre à chacun et à chacune de s’exprimer librement».

Offert par la fondation Mtn et soutenu par l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas près le Bénin, avec le parrainage du Ministère de la santé, il a déjà fait preuve d’utilité nationale pour l’amélioration des réponses aux questions de santé.

« En huit années de fonctionnement, la ligne a enregistré près de 40.000 appels portant sur toutes les thématiques de santé et reproduction (le Vih, les grossesses non désirées, les avortements, les hépatites virales, les infections sexuellement transmissibles en général, les violences basées sur le genre, l’homosexualité, etc.)» rappelle le Directeur exécutif de l’Ong.

«Au plus fort de la crise d’Ebola, le ministère de la santé a sollicité la ligne» a-t-il confié. Cette utilité est confirmée par le secrétaire exécutif adjoint du Conseil national de lutte contre le sida, la tuberculose, le paludisme et les épidémies (Cnlstp), Félix Agbla, selon qui l’absence d’informations justes est un obstacle majeur à la santé, surtout celle des jeunes qui constituent une cible à risque. «Le développement d’un pays passe par la mobilisation de ressources humaines en bonne santé» dira Viviane Ayaba Sissuh, directrice de la Fondation Mtn.

Témoignant de l’utilité d’une telle ligne, la représentante du représentant résidant de l’OnuSida au Bénin, Dr Yasmine Ibrahim Maliki, informe de ce que le « 96000001 » offre une écoute. «C’est très important parce que bon nombre de citoyens ont des préoccupations mais ne savent pas à qui se confier» reconnait-elle. Selon elle, la ligne offre aussi des informations fiables, des conseils, une orientation vers des structures appropriées, et de l’assistance de façon générale ; tous ces services étant assurés par un personnel formé et qualifié

Commentaires

Commentaires du site 0