La Nouvelle Tribune

Route de l’Esclave : Nicéphore Soglo invité d’honneur à Abidjan

Le ministre de la culture et de la francophonie de la Côte d’Ivoire, Maurice Kouakou Bandaman, vient d’adresser une invitation spéciale à l’ancien Chef d’Etat béninois Nicéphore Dieudonné Soglo.

L’ancien maire de Cotonou séjournera en Côte d’Ivoire du 06 au 07 juillet prochain, afin de co-présider la cérémonie de lancement de la construction de la Route de l’Esclave dans ce pays. C’est sur instruction du président Alassane Dramane Ouattara.

L’ancien président de la République du Bénin, Nicéphore Soglo, sera en Côte d’Ivoire les 06 et 07 juillet 2017 pour co-présider la cérémonie de lancement de la construction de la route de l’esclave. C’est le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara qui a instruit son ministre de la culture et de la francophonie pour qu’il adresse une invitation officielle à son aîné dans le cadre de ce projet qui veut prendre corps.

Pour la petite histoire, c’est Nicéphore Soglo alors président du Bénin, qui a initié en 1994, le projet Route des Esclaves au Bénin (Ouidah), afin que l’humanité se souvienne de ce crime qui a été commis contre la race noire : l’esclavage, la traite négrière.

C’est certainement fort de cette expérience qui fait parler du Bénin à l’international que le gouvernement ivoirien a décidé d’associer l’ancien maire de Cotonou à ce projet phare. Cette invitation est aussi motivée par les nombreux développements faits par Nicéphore Soglo lors d’une conférence de l’association internationale des maires francophones (Aimf), qui s’était tenue à Abidjan.

L’ancien président du Bénin avait déclaré à cette occasion que le commerce triangulaire était un silence de trop des gouvernants africains, sans oublier la traite moyen-orientale. Aussi, avait-il vanté les mérites du projet de la Route des Esclaves au Bénin et encouragé l’Etat ivoirien à mettre en valeur les sites qui ont servi au phénomène de l’esclavage des noirs dans son pays.

Tout en tenant compte des sages conseils de Soglo, les autorités ivoiriennes ont consolidé les données géographiques, archéologiques et historiques, qui ont débouché sur la programmation du lancement du projet de la Route de l’Esclave en Côte d’Ivoire.

L’hôte aura donc à présider cette cérémonie avec le vice-président du pays Daniel Kablan Duncan. Un rituel d’accueil et de pardon à l’endroit des délégations africaines-américaines des Etats-Unis est aussi au programme. Nicéphore Soglo aura des entretiens avec des autorités de la Côte d’Ivoire durant son séjour, autour de plusieurs autres sujets