La Nouvelle Tribune

Bénin – Retrait du droit de grève : les centrales et confédérations syndicales appellent à la mobilisation

06 centrales et confédérations syndicales sont en assemblée générale depuis ce matin à la Bourse du travail à Cotonou. Il s’agit de la Cgtb, de la Cosi-Bénin, de la Cstb et de l’Unstb entre autres.

Au nombre des sujets abordés  lors de ce grand rassemblement de la classe ouvrière, le retrait du droit de grève aux agents de la santé, de la justice et de sécurité. Pour le secrétaire général de la Csa-Bénin, retirer le droit de grève aux travailleurs est loin d’être une panacée. C’est plutôt un autre problème que le gouvernement se crée croit savoir Anselme Amoussou, qui s’interroge sur la qualité des prestations que  fournira un personnel démotivé et incapable de réclamer ses droits.

Quant à l’arbitrage de la Cour constitutionnelle Anselme Amoussou pense qu’il ne sera pas en faveur des travailleurs. La haute juridiction explique-t-il, avait déjà cautionné le retrait du droit de grève aux douaniers. Ce ne serait donc pas surprenant qu’elle approuve cette loi votée par les députés.

Pour le syndicaliste, seule la mobilisation de la classe ouvrière permettra d’empêcher la promulgation de cette loi. Noël Chadaré, le Secrétaire général de la Cosi-bénin ne s’inscrit pas en faux contre les propos de son collègue. De l’avis du syndicaliste, les acquis de la conférence nationale sont sérieusement menacés par le régime en place. Un régime qui à l’en croire cherche à installer  un climat de peur. Pour  Noël  Chadaré, Patrice Talon a réussi à maintenir une certaine classe politique, « bien alignée derrière lui ».