Où va le Bénin sous Patrice Talon?

Où va le Bénin sous Patrice Talon?

Qui dira que l'Etat béninois n'est pas malade? Autant que je me souvienne, le Chef de l'Etat pour qui j'aimerais avoir beaucoup de respect se désolait des dysfonctionnements de l'Etat et en  appelait à une réforme intellectuelle.

CDD au Bénin: Un arsenal politique inédit pour contrer Talon

Je suppose que quand on a fait un diagnostic et qu’on a prescrit un remède on s’oblige à suivre la prescription du médecin. C’est qui le médecin dans ce cas? Nous avons appris par la presse que  suite aux grèves dures observées dans le pays et la décision de la Cour Constitutionnelle déclarant la loi de retrait du droit de grève anticonstitutionnelle, et la sortie du Médiateur de la république appelant au Dialogue, le Chef de l’Etat aurait décidé de rencontrer les Centrales et Confédérations syndicales.

C’était donc une décision que toute la nation a applaudie comme un geste de bonne volonté et un signe de décrispation  une initiative importante qui annoncerait la paix sociale.

Mais notre joie a été de courte durée et grand a été notre étonnement que cette rencontre qu’on attendait comme le rameau d’Olivier du Chef de l’Etat tendu aux travailleurs a été renvoyée sine die…sans que le Palais de la république s’étende sur les raisons de ce renvoi.

Il n’y a guère longtemps une telle rencontre du Chef de l’Etat avec les travailleurs de la santé en grève avait permis de mettre fin à la grève qui durait depuis deux mois. En une petite demi-journée cette grève a connu un épilogue avec la promesse que le gouvernement satisferait les doléances des travailleurs qui ont eu foi en la parole du Président de la république. Puis les promesses du Chef de l’Etat une fois faites ont été rangées dans les tiroirs. Le moratoire que le Chef de l’Etat a demandé et obtenu est passé sans que les promesses aient été tenues.

L’honneur est une chose que les gens nés de bonne famille n’aiment pas perdre. Il y en a par contre pour qui ce mot n’a  aucune valeur. Qui fait peu de cas de son honneur ne peut exiger des autres quoi que ce soit en termes d’obligations morales. Un larron avec sa morale de larron doit s’attendre à ce qu’on ne lui fasse point confiance.La parole du Chef de l’Etat entraîne-t-elle encore aujourd’hui l’adhésion de ses interlocuteurs? Si oui c’est merveilleux et tout ne serait pas encore perdu .Si par contre c’est malheureusement non alors nous n’aurions plus d’État et le Premier Magistrat du pays aura perdu la solennité de son rang .Il est bien connu de tous que dans le système d’un État, le peuple délègue son pouvoir d’agir à ses représentants et à un seul d’entre eux jugé digne de la fonction sacerdotale suprême de Chef.

Tous les théoriciens de la politique voient dans le Chef de l’Etat le symbole de l’unité nationale, le trait d’union entre le passé et l’avenir. Ici nous avons commencé à avoir des doutes à ce sujet car si nous savons d’où nous venons nous ne savons pas où nous allons.Un cap nous a été fixé que nous appelons le “Bénin Révélé”.Qui révèlera ce Bénin de nos pères si le symbole de la nation est un symbole vide de toute substance et de tout sens?

Nous avons eu dans le passé des autres peuples des moments forts de cohésion nationale. Tout près de nous un jeune métis de père Kenyan et de mère américaine blanche a fait rêver la plante entière et redonné confiance à son pays meurtri par la crise de 2008 par trois petits mots: “YES,WE CAN”Aujourd’hui cette nation réconciliée avec elle-même est déchirée à nouveau par le doute la haine la violence raciale à cause de deux petits mots “AMERICA FIRST”. Hier c’était la révolution sociale et politique des Roosevelt avec ” THE SQUARE DEAL”,THE NEW NATIONALISM”et le “THE NEW DEAL”

C’est pour dire que dans le mouvement de l’histoire la figure du Chef n’est pas sans importance.Le Chef représente l’Esprit de l’Histoire en termes hégéliens.

Après les fourvoiements de notre histoire commune sous Yayi nous avons cru déceler que l’Esprit de l’Histoire s’est posé sur la tête de Patrice Talon qui nous inspiré l’espoir d’un Nouveau Départ et d’une Rupture d’avec le passé pour amorcer la régénération de notre nation.Une renaissance bis en quelque sorte.

Paupérisation grandissante sous Talon

Pouvons-nous alors faire le bilan des deux ans de pouvoir de Patrice Talon? L’enthousiasme du peuple qui chantait “PATA PATA! ” est -il toujours au rendez-vous?Le portrait du Bénin qu’a donné Maitre Adrien Houngbédji à la présentation des vœux n’est pas celui d’un Bénin que le Chef de l’Etat aura hérité de son prédécesseur mais celui qu’il en a fait en ce laps de temps d’à peine deux ans.

Alors quel est l’état du Bénin sous la Rupture? Si les grèves sont un indicateur significatif c’est donc que le Bénin est sérieusement malade.

Aucun pays heureux ne peut observer autant de mécontents dans toutes les couches sociales,de la vendeuse du marché désabusée qui a vu ses rêves de bonheur s’effondrer dans la mévente et le marasme économique,à l’opérateur économique écrasé sous la pression fiscale , le redressement fiscal et le harcèlement. Aucun jeune n’est aujourd’hui heureux de noter qu’il n’a aucune chance d’avoir un emploi pour commencer à donner un sens à sa vie.Jeunes comme vieux voient passer les jours ,les uns comme les autres dans une monotonie mortelle que seuls les prisonniers dans les maisons d’arrêt connaissent.Le Bénin est-il en train de devenir une prison à ciel ouvert,notre Goulag à nous sous Patrice Talon?

L’absurdité à laquelle nous pensions échapper en élisant Patrice Talon dans la ferveur populaire nous a rattrapés dans ses filets de mensonges d’État ,de ruse et de rage .Qu’on ne nous dise plus que la sauce est sur le feu. Cette métaphore est une insulte à une nation qui n’était pas frappée de catastrophes naturelles ni d’un cyclone dévastateur mais d’un choix délibéré d’appauvrissement généralisé  et de paupérisation systémique, d’une Haitisation en d’autres termes.

Qui ,à part un personnage étrange fonctionnant à l’envers de tous peut soutenir que la rareté de l’argent dans le circuit des transactions commerciales est une excellente chose pour l’économie?

Qui peut soutenir qu’il vaut mieux fermer les sociétés d’État et entreprises publiques en mettant les agents en chômage plutôt que de réformer ce qui existe?

Qui trouve qu’il vaut mieux répartir la misère et les frustrations que de travailler à atténuer les souffrances?

Qui trouve normal qu’on emprisonne les citoyens honnêtes pour la seule raison que leur honnêteté et leur amour de la vérité dérangent et empêchent les gens au pouvoir de dormir tranquilles .

Qu’on nous dise les délits des Laurent Mètongnon, des Capitaines Trèkpo et autres. Une nation qui met en prison des citoyens dont le franc-parler fait peur dans les cercles du pouvoir  creuse elle-même sa tombe. Mais nous ne mourrons pas. Nous vivrons pour voir la rétribution des méchants.

S’inspirer de Mai 1968

Nous étions partis de l’espoir que le Chef de l’Etat a suscité puis déçu par ce qui ressemble fort à une dérobade. Un Chef ne fuit pas devant l’adversaire. Un Chef ne fait pas ce que Patrice Talon a fait  lundi dernier. En ne se présentant pas à la rencontre avec les travailleurs il a montré les limites de sa capacité à diriger, à visage découvert et non en se dissimulant derrière les services spéciaux et les services de l’Etat.

Apparemment le Chef de l’Etat ne connaît aucun des dossiers objets des grèves en cours. Normalement, dans les pays bien organisés, le Secrétaire général de la Présidence connaît les dossiers, les étudie avec les cadres techniques placés  sous ses ordres, et propose des solutions au Chef de l’Etat avec plans A et plans B.Qu’en est-il à la Marina?

Je me permets de rappeler que dans les mois chauds de 1968 la France était paralysée par les grèves des étudiants et des ouvriers. Georges Pompidou, alors Premier Ministre du Général De Gaulle a eu l’intelligence d’envoyer son homme de confiance , Jacques Chirac, négocier avec les ouvriers pour arrêter ce que le Général  a appelé la chienlit. Ces  négociations vont aboutir aux accords de Grenelle. : le  grand dialogue social qui ramènera enfin la paix en France .( voir encadré) Monsieur Patrice Talon peut-il faire preuve de la même intelligence au lieu de tourner le dos à ses responsabilités d’homme d’État et de se réfugier dans le silence? Il pourrait de notre point de vue utilement s’ en inspirer pour établir ou rétablir une fois pour toutes la confiance entre le peuple des travailleurs et lui-même .

Par ailleurs pour redorer son blason outrageusement terni par sa mauvaise gouvernance, le Président de la république serait bien avisé de régler les problèmes en instance des dysfonctionnements voulus de la HAAC de l’interdiction de SIKKA TV et du brouillage de la radio de son son ami Sébastien Germain Ajavon dont il a  fait un ennemi. Pour sa propre crédibilité en tant que  compétiteur-né, il serait bon qu’il se batte à armes égales et à visage découvert avec les Opposants à sa gouvernance. Ainsi le  Bénin retrouvera sa santé politique et la foi en son avenir aujourd’hui sérieusement  hypothéqué sous lui.

René Ahouansou
Professeur de littérature et civilisation américaines
Ancien secrétaire général de la commission nationale pour l’Unesco

Commentaires

Commentaires du site 25
  • Avatar commentaire

    Napo
    Houlala!!!
    Tundé et toi c’est le grand amour!!!
    Impressionnant.
    Qu’est ce que tu noies sous un flot de paroles.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 mois

    Le Gouvernement aurait bien fait de faire monter au Créneau les Ministres du Travail, celui de l’Economie, voire un de ses conseillers connaissant le dossier.

    Cela lui aurait évité de porter une quelconque responsabilité en cas d’échec comme c’est le cas aujourd’hui. 
    Une erreur s’est glissée dans l’article:
    en 68, de GAULLE s’était réfugié en Allemagne chez le Général MASSU qui a dû le remonter au cric pour qu’il accepte de retourner à Paris.

    Entre-temps les réseaux gaulliste se sont mobilisés pour une contre manif monstre sur les Champs Elysées et forcer aux fameux accords de Grenelle.
    ça sert à ça les collaborateurs.

    Sur le principe, je considère ceci: “on ne change pas de cheval au milieu du gué, pendant la bataille”. A moins de s’appeler SANOGO…

    Le débat doit donc continuer dans le cadre démocratique et toutes les forces du bénin se mobiliser pour:
    – encadrer dans les limites des principes,
    – de la lettre de la Loi et,
    – soutenir l’action de celui qui a été choisi par la Nation.

    Après en temps et en heure, chacun fera son bilan et les points seront comptés à l’arrivée.

    Sorti de là, c’est un saut direct 45 ans en arrière façon et dans l’inconnu.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    @ Tundè,

    mon cher Tundé, mettons la polémique de côté et cessons avec ces prises de positions partisannes. Car décidement, ce n’est pas ce qui sert à notre pays mais plutôt à des individus.

    Hier il y avait certes des partisans jouisseurs sous Yayi Boni qui faisaient ses louanges, aujourd’hui devons nous nous alligner sur Talon pour fermer les yeux sur les actes posés par lui qui vont à l’encontre des aspirations des populations et qui sont contraires aux vertus démocratiques et celles d’un Etat de droit , afin de pouvoir jouir comme partisans à notre tour?

    Je suis certain que vous le savez aussi bien que moi, que ce n’est pas ce qui fera avancer notre pays. Cela ne sert qu’à une minorité dans le pays au détriment du plus grand nombre.

    Vous parlez des malversations sous le régime Yayi Boni et vous demandez, où étaient le professeur Ahouanssou, Aivo et Holo, sachant bien que nous avons tous décrié ces malverstations sous Yayi Boni et même le faux procès que ce dernier a voulu faire à Talon. Pourquoi ne pas les décrier aujourd’hui sous Talon, puisque lui-même a continué comme yayi Boni et même plus.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    @ Tundé,

    Mais vous feingnez d’oublier que Yayi Boni n’avait jamais rêvé de devenir Président de la République. C’est Talon qui est allé le chercher, faire sa promotion et obtenir tout un tas de ristournes jusqu’à ce que les exigences de Talon devenaient insupportables, ce qui a conduit à la brouille entre eux avec la méchanceté humaine qui s’en est suivie.

    Mais Talon, après avoir menti au peuple, pour être élu, n’a pas trouvé mieux que de se cacher derrière des soi-disant réformes pour faire violence et brutalité inouie aux populations en pratiquant la corruption à visage découvert, en se moquant des conflits d’intérêts, en vassalisant le parlement et en ignorant régulièrement les décisions de la cour constitutionnelle.

    Il est allé jusqu’à instiguer un nombre de députés godillots soumis à lui à prodiguer une loi qui devait supprimer purement et simplement un acquis fondamental inscrit dans la constitution.

    Oui la démocratie est mal menée sous Talon: Quand lui, le premier magistrat de la République, trouve bon, dès sa prise de fonction de se faire décaisser 47 milliards de nos sous pour lui-même, de partager des dixaines de millions à un groupe de gens désignés pour élaborer un projet de réforme de la constitution en vigueur. De distribuer des millions aux deputés à l’assemblée nationale pour faire passer en force la réforme. Un acte dénoncé par une députée, ce qui a été confirmé par un autre député.

    La réforme ayant échouée, que Talon ose promettre à la nation, la politique de la ruse et de la rage, qu’il invite publiquement les représentants du peuple à voter les yeux fermés ces projets de loi à l’assemblée, ce que presque les deux tiers des députés ont exécuté, montre bien que la démocratie a subit un coup grâve sous Talon.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    @ Tundé,

    Talon porte atteinte grave aux libertés des gens, quand il fabrique de toutes pièces des infractions pour priver la liberté à ses adversaires politiques. Ajavon, le chef du patronnat du Bénin a été arrêté en pleine conférence et mis en garde à vue de la police pendant 8 jours pour la drogue que les services spéciaux de Talon ont intoduit dans un conteneur arrivé au port de Cotonou destiné à une de ses sociétés.

    Cette affaire que la justice béninnoise a pu qualifier de douteuse, n’est pas éclairée jusqu’à ce jour, parce que le ministre de la justice, avocat de Talon bloque la justice à mettre tout en lumière dans ce dossier.

    Il en est ainsi de Monsieur Laurent Mêtongnon et autres qui sont actuellement en prison pour une accusation mensongère que le gouvernement a toutes les difficultés du monde à prouver.

    Nous avons décrié le non-respect du principe de la présomption d’innocence sous Yayi Boni et nous le dénoncons nous autres qui ne sommes pas partisans de l’un ni de l’autre sous Talon. Nous sommes partisans de l’état de droit et de la justice.

    Car comme vous le savez Tundé, du sentiment de l’injustice n’aît le désordre.
    Vous faites allusion (je ne sais pas si c’est justifiée) à la haine et la jalousie des cadres du Bénin:

    Mais comment peut-il être autrement, quand Talon après avoir promis 500.000 nouveaux emplois, sans avoir créer un seul emploi supprime les emplois aux béninois et renvoie chaque jour des milliers de béninois, pères, mères dans la rue et dans la pauvreté cruelle avec leur famille. Pendant que Talon place les siens et ses amis à tous les postes enviées et enviables du pays. Et en même temps fait embaûcher des travailleurs étrangers dans un temps où les africains (y compris des béninois) sans possibilité de travailler chez eux, et en quête d’un horizon meilleur s’en vont mourir en mer méditerrannée par milliers toutes les semaines.

    Qu’est-ce que cela a de commun avec une réforme benigne du pays quand Talon choisit un domaine de l’Eta dont il fixe lui-même le prix pour se l’acheter. Une telle envie ne pouvait pas être maîtrisée?

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    @ Tundé,

    Vous ne pouvez pas comparer le comportement du public américain à celui du nôtre. Aux Etats Unis d’Amérique les Présidents respectent le droit et la loi et n’entreprennent pas de vassaliser une autre institution de la République. Car la charité bien ordonnée commence par le sommet.

    Quand Talon se permet de se comporter comme un hors-la-loi et doit chaque fois être désapprouvé par la cour constitutionnelle, les populations savent de quoi en tenir.

    Si les marcheurs ont su prendre l’itinéraire favorable à eux , c’est la preuve que le pouvoir de Talon bascule déjà dans la rue. Il n’a maintenant qu’une seule possibilité, celui de donner l’ordre à la troupe de tirer sur les masses.

    Cependant les éxécutants de cet ordre, sont aussi les filles et les fils issus des populations. Ils ne sont pas des robots, ils ont aussi une responsabilité.

    Et les temps sont révoluts, où le soldat ou la police aprés avoir dégainé la gachette pour supprimmer des vie humaines dans une foule enragée, pouvaient chercher à s’excuser simplement par: „J’ai exécuté un ordre“.

    Vous autres qui malgré les faits, malgré les tensions que Talon crée chaque jour dans le pays, face á une population appauvrie, affamée et désepérée par ce qu’il convient d’appeler le complot de Talon et de Yayi Boni sur le peuple, et l’appuyez dans ses actes, vous le conduisez à coup sûr à sa perte.

    Aucune réforme, aucun modèle de développement ne justifie que l’on ne fasse pas valoir la paix ,et que l’on ignore les révendications justes et justifiées des populations et ne pas oeuvrer pour le bien-être de celles-ci en recourant chaque jour à des moyens qui provoquent la faim et la misère dans le pays.

  • Avatar commentaire
    Abdoul Il y a 3 mois

    Il na pas besoins de deuxième mandat alors i’ peut ne pas payé les greviste de tout les façon sont enfant ne fréquente pas au Bénin ni lui même ne soigne pas dans nos hôpitaux alors les gréviste faite bon geste cars c’est la pauvre population vous prenez toujours en otage

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 3 mois

    Où va le Bénin sous Pata ? La réponse est on ne peut plus clair : dans le mur.

  • Avatar commentaire

    Talon est le voleur le plus intelligent du benin vous lui donner le pouvoir maintenant vous venez pleurer…la mafia du coton depuis des decennies cest lui..x comme ca quil est devebu riche en detournant les subventions des caisses de letat..c tout un reseau…maintenant il a pris le port de cotonou…ne pleurer pas…le competiteur ne vas bouffer le pays jusqua l’os, on vous avait prevenu…que dieu aye pitie de lui

  • Avatar commentaire
    virgile Il y a 3 mois

    Professeur calmez vous et passez votre retraite tout simplement. TALON n’est pas homme à distraire. Le peuple Béninois comprend tout. Vos écrits et opinions sont vains. Aucune nomination ne se fera plus comme vous le pensez.

  • Avatar commentaire
    joeleplombier Il y a 3 mois

    Un diagnostic alarmant. Une interrogation pertinente. Notre pays sombre au jour le jour.
    Enfant malade de l’Afrique disait – on ; mais aujourd’hui sous ce président , notre pays meurt. 
    Talon a détruit ce qui reste encore aux Béninois ; la dignité.
    Pauvre de mon pays. 
    Je passais 
    Le plombier 

  • Avatar commentaire

    Le professeur Ahouansou pose les bonnes questions et fait des observations pertinentes
    Ce régime du clan Talon nous conduit plus surement vers le fosse que vers la terre promise ou révélée…
    Mais les béninois qui ont pu arrêter le désastre du PRPB sauront se débarrasser de cette nouvelle calamite …
    A ceux qui parlent d’intérêts égoïstes, je rappellerais que le Pr Ahouansou -quelque soient les désaccords qu’on ait avec lui et nous en avons- fut parmi les rares intellectuels a dire a Kerekou a la fin des années 1980 que son régime courait a sa perte et conduisait le pays a la ruine.
    Au soir de sa carrière, je suis convaincu que le Pr n’attend rien de personne pour sa propre personne…

  • Avatar commentaire
    Tundé Il y a 3 mois

    Ce monsieur saisit toute occasion pour étaler ses rêveries. Il y’a longtemps qu’il n’y a plus d’État en Afrique et su Bénin en particulier. Planer sur les références américaines relève d’une cécité intellectuelle.

    Talon s’efforce de bâtir un état qui se respecte où chacun devra le construire pas des sacrifices. Le Bénin n’a pas un problème de démocratie, la preuve le président est insulté en longueur de journée sans représailles. Ces tentatives de réformer sont rejetées par une cour constitutionnelle politicienne, et le gouvernement s’exécute…..Les marcheurs défient l’autorité en imposant leur itinéraire de manifestation sans un coup de FOUET!!!!! Monsieur Ahouansou, nous connaissons aussi les États-Unis, nous y sommes tous les jours et les américains tremblent pour s’adresser aux forces de l’ordre. Nul , ne peut dicter son parcours à un policier américain, manifestant ou pas ….Le Bénin souffre de la haine, de la jalousie , de la haine et de la cupidité de ses fils cadres.. le mendinge est érigé en mode de communication sociale.
    Talon a montré tout son attachement aux principes du respect des libertés et du respect de notre loi fondamentale.il ne peut en être autrement!!!! Le Bénin ne souffre d’aucun problème de démocratie, chaque institution joue son rôle. Aucun forcing n’est enregistré, alors de quoi les piteux ignares s’égosillent?
    Dans ce pays , yayi boni a fait enlever des gens, il a fait bastonner des manifestants, le député Akotegnon a été frappé à sang et arrêté…..Vous étiez ou ? Ahouansou et consorts Holo , Aivo et Adjaka ? C’est malheureux de noter tant de malhonnêteté chez des intellectuels .
    La question de démocratie étant réglée, parce que les règles et principes sont suivis, nous devons affronter le défi du développement. Pour ce développer , il faut faire travailler les fainéants et roublard qui usent et abusent du droits de grève pour marchanderet monnayer la paix sociale. !!!
    Talon ne cède pas , pas plus qu’il n’ait cèdė à la mafia des journalistes qui ne veulent pas payer leurs impôts et attendent des enveloppes de corruption pour relater les faits. À cela s’ajoute l’union sacré entre les communistes qui espèrent leurs états généraux, et les pourritures du yinwèlandisme qui ont l’appui du cocaïnomane radio soleil….cest tout.
    Il n’y aucune crise au Bénin

  • Avatar commentaire
    Frejus Il y a 3 mois

    Très bonne remarque.
    Et j’ajouterai ceci:
    Je pense qu’il est tant que le béninois commence à se poser les bonnes questions.
    Cette réflexion aurait tout un sens à mon avis si l’auteur faisais une auto-critique de nos comportements en tant que citoyens vis-à- vis du bien publique.
    Cette réflexion pouvait s’intituler: Que faisons nous du Bénin sous Patrice Talon?
    Nos intellectuels n’ont pas encore perdu la mauvaise habitude de responsabiliser les autres de nos égarements, c’est un comportement post-colonial qui perdure malheureusement.
    Qu’elle est le motif réel de la fronde sociale orchestrée actuellement par les syndicalistes dans le pays?
    Y-a-il cessation de payement des salaires dans le pays? La réponse est non.
    L’état n’assure pas des fonctions régaliennes? La réponse est Oui. Certains diront non, Il y a restriction des libertés.
    Sincèrement, y a t-il restriction des libertés lorsque le FSP marche tous les jours dans le pays? Y a t-il restriction des libertés lorsque le FSP défie les décisions de la première autorité de la ville de Cotonou?
    Je n’ai pas été à l’école pour le faire manipuler par des intellectuels qui ne recherchent que leurs intérêts égoïstes.
    Je suis libre de mes pensées et l’objectivité a été toujours le but recherché.
    A chacun son jugement de la situation, l’essentiel est que le sort réservé sera commun.
    Et il faut ajouter que c’est parce-que c’est homme politique qui s’agite aujourd’hui ne trouve plus à volet donc moi je demande à la jeunesse ne par les écouter s’il amène l’argent on va prendre et connaîtra pour nous dans le coeur

  • Avatar commentaire
    Samuel Il y a 3 mois

    Pourquoi les cadres béninois aiment mentir? Talon a tenu ses promesses avec les agents de la sante. Que les fonctionnaires cessent de nous mentir. Ont-ils informe le peuples qu’ils ont reçu 4 mois d’ arriérés primes en Décembre 2017????? Non les cadres de mon pays ont un problème!

    • Avatar commentaire
      Democrate Il y a 3 mois

      Très bonne remarque.
      Et j’ajouterai ceci:
      Je pense qu’il est tant que le béninois commence à se poser les bonnes questions.
      Cette réflexion aurait tout un sens à mon avis si l’auteur faisais une auto-critique de nos comportements en tant que citoyens vis-à- vis du bien publique.
      Cette réflexion pouvait s’intituler: Que faisons nous du Bénin sous Patrice Talon?
      Nos intellectuels n’ont pas encore perdu la mauvaise habitude de responsabiliser les autres de nos égarements, c’est un comportement post-colonial qui perdure malheureusement.
      Qu’elle est le motif réel de la fronde sociale orchestrée actuellement par les syndicalistes dans le pays?
      Y-a-il cessation de payement des salaires dans le pays? La réponse est non.
      L’état n’assure pas des fonctions régaliennes? La réponse est Oui. Certains diront non, Il y a restriction des libertés.
      Sincèrement, y a t-il restriction des libertés lorsque le FSP marche tous les jours dans le pays? Y a t-il restriction des libertés lorsque le FSP défie les décisions de la première autorité de la ville de Cotonou?
      Je n’ai pas été à l’école pour le faire manipuler par des intellectuels qui ne recherchent que leurs intérêts égoïstes.
      Je suis libre de mes pensées et l’objectivité a été toujours le but recherché.
      A chacun son jugement de la situation, l’essentiel est que le sort réservé sera commun.

    • Avatar commentaire
      Frejus Il y a 3 mois

      C’est des hypocrites. Il ne veulent pas que notre pays ce développe et il a aussi nos hommes politiques qui ne trouvent plus à volet et moi je soupçonne la France dans c’est soulèvement politique et grève car il n’y a pas attente ….

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 3 mois

      Vous êtes le seul à colporter le faux que vous transmettez. Le protocole d’accord que Talon a signé Avec les agents de santé prévoit lepaiement des primes en question dans le deuxième trimestre de l’année en Cours. Pas avant. Et si Talon a satisfait à cette révendication avant d’envoyer son projet de loi supprimant le droit de grève aux agents de la santé, il aurait indiqué dans sa replique au recours à l’inconstitutionnalité de son acte. C’était bien dit qu’apeine avoir négocié Avec les agents de santé et malgré sa Promesse, il n’a pas tenu et a demandé la Suppression du droit de grève. cessez donc de mentir au peuple.

      • Avatar commentaire
        democrate Il y a 3 mois

        Primes, Primes, Primes, Primes, Primes
        Démissionner donc, d´autres sont formés et prêts à exercer au profit des populations.
        C´est au Bénin seulement qu´on grève à cause des primes, personne ne peut devenir riche à la fonction publique, ce ne sont pas les primes qui vous enrichiront.
        Allez-y travailler.

  • Avatar commentaire
    Democrate Il y a 3 mois

    Je pense qu’il est tant que le béninois commence à se poser les bonnes questions.
    Cette réflexion aurait tout un sens à mon avis si l’auteur faisais une auto-critique de nos comportements en tant que citoyens vis-à- vis du bien publique.
    Cette réflexion pouvait s’intituler: Que faisons nous du Bénin sous Patrice Talon?
    Nos intellectuels n’ont pas encore perdu la mauvaise habitude de responsabiliser les autres de nos égarements, c’est un comportement post-colonial qui perdure malheureusement.
    Qu’elle est le motif réel de la fronde sociale orchestrée actuellement par les syndicalistes dans le pays?
    Y-a-il cessation de payement des salaires dans le pays? La réponse est non.
    L’état n’assure pas des fonctions régaliennes? La réponse est Oui. Certains diront non, Il y a restriction des libertés.
    Sincèrement, y a t-il restriction des libertés lorsque le FSP marche tous les jours dans le pays? Y a t-il restriction des libertés lorsque le FSP défie les décisions de la première autorité de la ville de Cotonou?
    Je n’ai pas été à l’école pour le faire manipuler par des intellectuels qui ne recherchent que leurs intérêts égoïstes.
    Je suis libre de mes pensées et l’objectivité a été toujours le but recherché.
    A chacun son jugement de la situation, l’essentiel est que le sort réservé sera commun.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 3 mois

    C’est très édifiant de lire ces réflexions!!!

    Ce que moi j’ajouterai tout simplement,c’est que le système TALON prend tout simplement de l’eau, il est à bout de souffle et le requiem est pour bientôt.

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 3 mois

    Très bien écrit et bien inspiré. Malheureusement, quand on tourne le dos à la vérité pour n’entendre que les louangeurs, on ne peut tirer aucun profit de toutes les vérités contenues dans ce bel écrit du Prof Ahouansou. Tous ceux qui disent la vérité deviennent des ennemis, du chef et de la République. Quand est-ce que Talon va comprendre que tous ceux qui disent ce qu’il ne veut pas entendre sont des béninois comme lui, aspirant au bien des Béninois j’imagine comme lui, appelant de tous leurs voeux qu’il développe le Bénin, j’imagine comme lui. Au lieu de cela, il va les prendre en haine! Quel dommage!!!

  • Avatar commentaire

    Merci cher papa et professeur. On prend du plaisir à lire un texte aussi merveilleux.