Bénin: La deuxième dérobade de Patrice Talon

Bénin: La deuxième dérobade de Patrice Talon

Dans un État de droit le citoyen a le droit de présenter ses doléances à ceux qui le gouvernent. Le droit de pétition fait partie de l'arsenal démocratique qui fait remonter aux gouvernants la volonté des gouvernés.

Lundi Du Service: « Qualité et Bénin dans la même phrase ? Il y a erreur…»

C’est une vérité qu’on n’a point besoin de démontrer qu’il n’y a pas de gouvernement sans le consentement des gouvernés. Personne n’est venu au monde avec le pouvoir de gouverner les autres. Thomas Paine, l’idéologue de la révolution américaine a déjà démontré l’ineptitude même de la monarchie .C’est pour dire que le fondement de tout pouvoir demeure le peuple. Tous les théoriciens de la politique l’ont affirmé depuis l’Antiquité jusqu’aux John Locke, Rousseau.

Cela étant admis, je voudrais que quelqu’un m’explique dans quel État nous sommes: une république ou une monarchie ou une république monarchique. Nous avons élu Patrice Talon pour être le premier d’entre-nous mais cela ne fait pas de nous ses sujets. Ainsi, donc depuis des semaines les femmes ont quotidiennement exprimé leur désir de rencontrer celui qu’elles ont élu pour être le Chef de l’État pour lui dire la vérité sur l’Etat de la nation. Le Chef de l’Etat a présenté son discours sur l’Etat de la nation où à ses yeux tout va bien,et tout ira de mieux en mieux. Mais bien sûr, tout dépend de là où on est. Comme disent les Anglais:“it dépends where you sit”. Et la nature a fait les choses telles qu’on ne peut voir les choses de la même façon et du même point de vue. Jamais et c’est heureux ainsi. Ça nous oblige à dialoguer et à négocier pour rendre le vivre-ensemble possible

Il semble donc que les femmes de notre pays n’ont pas eu le privilège de voir Patrice Talon. Son homme aux basses œuvres s’est mis en travers de leur chemin pour que la démocratie ne puisse pas se manifester .Ces dames venaient en paix; elles n’avaient pour toutes armes que les ustensiles de cuisine. Qui devrait s’offusquer de cela? Certainement pas le Chef de l’Etat qui affectionne la métaphore de la cuisine. En quoi la vue des casseroles et autres marmites vides devrait-elle l’effrayer? Aurait-il peur de la misère que vit le peuple qu’il gouverne depuis le 06avril 2016 , un peuple qui crie qu’il a faim ?

La Directrice du Fmi l’a pourtant rassuré que tout allait bien et lui-même et ses partisans ne cessent de nous dire qu’on est sur la bonne voie. On comprendrait donc mal qu’il n’ait pas eu le plaisir de répéter à ces braves femmes que tout allait bien et de leur répéter le refrain de son prédécesseur ” Vous êtes toutes belles et je vous aime”.

Faire la politique suppose l’art de la communication aussi efficace que possible, sans pour autant verser dans le “populisme” qui fait hérisser les poils sur sa tête .Pourtant, la démagogie et le populisme le connaissent bien quand il doit “faire le show” sur les zémidjans pour montrer d’abord qu’il est un président près des gens et qu’il n’a pas peur. Qui gouverne en accord avec son peuple se sent comme le poisson dans l’eau selon la métaphore de Mao Tse Toung

Le chef ne se dérobe pas

La question du refus de rencontrer les femmes de son pays demeure incomprise. Cette décision des femmes n’a pas été une initiative de dernière minute mais elle a été rendue publique pendant des semaines. Moi je ne dirai pas que le Chef de l’Etat a fait preuve d’une extraordinaire bravoure en dépêchant le Préfet du littoral pour barrer la voie à cette armée pacifique des femmes et cela pose toute la problématique de la pauvreté de la gouvernance de Patrice Talon.

Le Chef de l’Etat est un Leader qui a tous les attributs requis pour être au-devant de la scène pour indiquer la voie. Un leader prophétique réunit les qualités d’autorité transcendante ,de sacrifice et de souffrances dans la solitude devant les responsabilités. Qui peut imaginer Moise heureux dans le désert face à un peuple qui meurt de faim et de soif? Pourtant il doit répondre à son peuple et lui fournir le pain, l’eau ‘à satiété. Qui voit Moïse heureux devant la Mer Rouge avec toute l’armée du pharaon le poursuivant, et n’ayant pour toute ressource que son bâton? Angoissé il a écouté la voix de Dieu:” Tends ton bâton! “Et le miracle s’est produit!.

J’ai évoqué le meilleur exemple que la Bible pouvait nous donner pour dire qu’un Chef ne se dérobe pas devant les problèmes qu’il a lui-même causés.

Il faut passer le Président Patrice Talon au scanner pour se rendre compte du type d’homme qu’il est qui déteste les autres au point de ne pas vouloir leur réussite. Il porte en lui ces forces souterraines que seule la psychologie des profondeurs sait discerner et analyser. L’homme qui vous dit ,sans sourciller qu’en toutes choses, il ne pense d’abord qu’à lui et à ses propres intérêts est capable de faire du tort aux autres pour être toujours le compétiteur-né. Ce genre de personne est capable de saboter votre système de freins pour vous voir dans le décor pourvu que lui arrive premier, le compétiteur-né avec plus d’un tours et plein de coups tordus dans la manche .

Cette opération de casse sans lendemain

Je voudrais bien savoir ce qui peut expliquer de manière dépassionnée cette opération de déguerpissements qui a désorganisé le petit commerce de voisinage qui permet à la femme de donner le petit déjeuner à ses enfants et leur payer les droits d’écolage.

Qui n’est pas sorti du Benin au moins une fois? Même dans les rues les mieux fréquentées de Paris il y a le commerce sur le trottoir dans la journée. Les librairies Gibert Jeune ,Joseph Gibert au Quartier Latin occupent bien les trottoirs ,de même que les magasins d’habillement. Les cafés occupent le trottoir sur les Champs Élysées.Donc l’occupation des trottoirs n’est pas inédite et un crime de lèse-majesté qui blesse les yeux au point qu’il faille détruire le petit commerce du quartier sous prétexte qu’on va construire des marchés de quartier et des marchés modernes. A-t-on au moins le sens de la chronologie et de la synchronisation. Par quoi a-t-on remplacé ce qu’on a détruit? Pour le moment on ne voit pas encore les premiers marchés de quartier ,encore moins les marchés modernes. Ce ne sont pas les petits jardins le long des rails de Houéyiho qui vont remplacer la petite économie de voisinage.

Apparemment,il n’y a pas de sociologues ni des spécialités de la micro-économie dans le gouvernement pour orienter les débats au niveau du Conseil des Ministres. Au moins les respectables mères de famille dont on ne peut pas dire qu’elles sont des têtes-en- l’air auraient pu persuader le gouvernement des premières choses à faire. Si le Chef de l’Etat veut à tout prix casser, alors qu’il le fasse quartier par quartier et à mesure qu’il avancerait on construirait les marchés de voisinage. Cela aura l’avantage de susciter l’enthousiasme des autres quartiers qui auraient fait la queue pour passer en priorité. Mais un homme est plus intelligent qu’un groupe de vingt adultes. C’est le cas de Patrice Talon .Quand on ne peut travailler dans ce climat irrationnel, on démissionne quand on a de la dignité.

Le Chef de l’Etat et son Ministre de l’Economie et des Finances sont fiers de parler de “l’argent sale” comme si tout le Benin était devenu une plaque tournante de commerces de contrebande et de drogue généralement associées à l’argent sale Ce langage est celui de la pègre Qui est de la pègre au Bénin?.C’est pour cela qu’ils ont fait de notre port le lieu privilégié de trafic de “cocaïne pure” sans jamais penser que ce genre de discours rend notre pays peu attractif. Le Bénin n’est pas Katmandou tout de même pour les hippies attardés!

Où est l’éthique de solidarité ?

Quel plaisir y-a-t-il à enlever les primes,indemnités et autres accessoires du salaire aux agents permanents de l’Etat

dont on veut faire une administration de développement. Comme il n’y a pas eu de sociologues ,il n’y a pas eu non plus de psychologues de la motivation dans les entreprises. Quand obtient-on le meilleur rendement d’un agent? En lui coupant son salaire de ses accessoires qui lui permettaient d’aller au restaurant, d’offrir des cadeaux à sa femme et à ses enfants. Ces choses appartiennent à l’économie et cette économie qui pétille de mille feux est un signe de prospérité partagée. Mais le Chef de l’Etat trouve qu’il est sur la bonne voie et Christine Lagarde en deux jours est venue nous délivrer le message que notre économie se porte très bien même si la pauvreté a augmenté de près de 10 points. Le Bénin est pourtant sur la voie! Quelle moquerie de science économique ! En serrant en encore un peu plus la ceinture on y arrivera.

Seulement les métaphores ne marchent qu’à la télévision pour les “déscolarisés” et les crétins qu’on croit toujours que nous sommes. On se serait attendu à ce que le Chef de l’Etat qui sait si bien convaincre, aurait attendu pour faire du charme à ces braves femmes qui vivent la réalité que Christine Lagarde ne connaît et ne connaitra jamais.

Que dire des étudiants ,leurs enfants qui ne pourront plus continuer leurs études universitaires faute de moyens pour payer les nouvelles inscriptions à 25000f dès la première année. Ce que les spécialistes des populations n’ont pas encore eu l’occasion d’expliquer aux esprits forts de la Rupture c’est que le chômage massif qui frappe les jeunes les contraint à s’inscrire à l’Université qui est pour ceux comme une solution d’attente même si la faim au ventre ,ils ont du mal à suivre les cours sans compter qu’ils n’ont même pas le nombre de places assises qui leur offrent un minimum de confort .Les premières années sont plus pléthoriques qu’on puisse se l’imaginer. En Faculté de droit on peut se demander comment les collègues arrivent à corriger les milliers de copies d’examen. Monsieur Joseph Fifamé Djogbénou pouvait plaider auprès de Madame Odile Atanasso pour qu’on améliore les conditions d’études de nos étudiants mais apparemment c’est la règle de la survie du plus apte qui prévaut désormais sous la Rupture après le passage tonitruant peut-être mais progressiste de Papa Bonheur Yayi .Il n’y a pas d’éthique de solidarité qui tienne sous la Rupture.

Qu’on vise au moins l’efficacité du système universitaire qui permette de donner des enseignements (input) de qualité pour des profils de sortie (output) également de qualité.

Le système du LMD qui avait été source de problèmes l’année dernière et a conduit à l’expulsion d’une vingtaine d’étudiants a-t-il trouvé un début de solution? Mon Dieu, non! Alors les problèmes de l’Université n’ont pas encore trouvé leurs solutions qu’on en rajoute en réduisant le nombre de bourses.

Des grèves sur le campus, les grèves dans les ‘enseignements primaire et secondaire et cependant le Chef de l’Etat dit que tout va bien! Monsieur le Chef de l’Etat est complètement coupé des réalités Il vit ailleurs dans son monde à lui .Et que pensez-vous qu’il puisse dire à ses “nombreuses mamans ” qui voulaient juste lui dire qu’elles ont faim, qu’on a faim dans leurs familles! Peut-il leur répéter qu’on peut vivre deux jours avec juste 600f.

Ça c’est un Chef d’État qui veut faire du e-Etat ,de la e-governance avec son Ravip depuis qu’il a passé quelques heures en Estonie où il n’a pas chercher à comprendre comment fonctionne le dialogue social qui est leur mode vie parce que la paix sociale soit une priorité pour lui!

Défalcation pour fait de grève

On apprend que les jours de grève ont été défalqués des salaires pour des gens qui ont dû recourir à la grève pour réclamer les droits que l’Etat ne leur a pas payés depuis dix ans, des gens qui n’ont pas bénéficié de reclassement depuis qu’ils ont fini leur formation professionnelle et qui sont obligés d’aller dormir dans la cour du ministère de l’enseignement secondaire pour que l’Etat comprenne leur misère et c’est à ces gens qu’on défalque encore de l’argent pour fait de grève! Vous comprenez que la notion de droit n’existe plus sous nos tropiques. Nous n’avons que des devoirs…

Dans tout cela, l ‘Assemblée nationale se tait, la peur au ventre que la moindre critique de la gouvernance de leur bailleur leur vaudrait des représailles, un risque qu’ils ne veulent pas encourir. La conséquence de cette démission collective de la classe politique est ce que les femmes ont voulu éviter et le Président de la république n’a pas eu le courage de les affronter.

On aurait pensé que lui Patrice Talon qui a dit aux évêques qu’il aimait les débats, qu’il n’en avait pas peur aurait pu recevoir ces charmantes dames, les auraient charmées de son français chatoyant complété d’un fon tout aussi chatoyant, idiomatique et coloré mais il a préféré leur montrer le dos ,par cette seconde dérobade qui ne prouve pas du tout alors qu’il est un vrai débatteur et un compétiteur-né. La fuite n’est pas la preuve d’un grand courage.

René Ahouansou

Professeur de littérature et civilisation américaines

Ancien secrétaire général de la Commission nationale pour l’Unesco

Commentaires

Commentaires du site 14
  • Avatar commentaire
    Tundé Il y a 2 mois

    Décidément, il faut que ses enfants le fassent interner…. ce spécialiste de la littérature a perdu la boule……

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 2 mois

    Le vieux René se croît vraiment dans un autre monde avec des analyses sui embrassent tant de sujets sue l’on se perd dans ses diatribes à la petite semaine. Voilà un homme dense etre5sage sui prône l’occupation de l’espace public pour faire de petit commerce, en prenant l’exemple de Paris avec les distributeurs de tabac( buraliste) bien organisés. Ce simple fait souligne qu’il n’a rien compris de notre société et qu’il fait partie de ces intellectuels tarés…

    • Avatar commentaire
      Paysan Il y a 2 mois

      C’est une perte de temps de lire et commenter les écrits de ce monsieur connu pour son opportunisme depuis le PRPB

  • Avatar commentaire

    Ces écrits retracent bien la triste réalité de la vie quotidienne des béninoises et Béninois. Le PR pense que parce que investi du pouvoir d’Etat, son intellect est au dessus de tout le monde. Incongruité…

  • Avatar commentaire
    Démocrate Il y a 2 mois

    Ce René Ahouansou perd son temps à écrire des pages de con-nerie.
    Il ferait mieux d’utiliser ce temps pour cultiver du maïs.

  • Avatar commentaire

    Il ferait mieux d’apprendre la civilisation de son pays que de s’intéresser à celle des autres !

  • Avatar commentaire

    Il ferait mieux d’apprendre la civilisation de son pays que de s’intéresser à celle des autres ! A t-il déjà vu un américain s’intéresser à la civilisation africaine ?! Eux ils n’en ont rien à foutre…

  • Avatar commentaire

    Il ferait mieux d’apprendre l

  • Avatar commentaire

    Le Benin à son Donald Trump, seulement que chez l’oncle SAM l’économie est plus que florissante et le chômage au plus bas

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 2 mois

    Le vieu René est vraiment déchaîné sur Pata. 🤣🤣🤣😃😃

  • Avatar commentaire
    Ebenin Il y a 2 mois

    On irait un mur en face des béninois à qui ils ne peuvent pas parler, le président TALON en fait qu’à sa tête.

  • Avatar commentaire

    Malheureusement il à appris la civilisation américaine