Bénin : L’heure de dire non! çà suffit !

Bénin : L’heure de dire non! çà suffit !

Notre démocratie est menacée depuis le jour où nous avons porté Monsieur Patrice Talon au pouvoir, en chantant même le refrain que vous connaissez : "Zinsou wè do zo doué… Talon wè do ayi tché min…".

Bénin : Comment Patrice Talon a retourné ses propres amis contre lui

La menace a commencé dès la trahison des 7 engagements du Protocole d’accords, qui a permis aux autres Présidentiables de 2016 de faire campagne pour le candidat Talon. La trahison était au commencement de la Rupture, comme la rupture de la parole donnée mais non tenue. La fin était dans le début comme pour dire.

Cette menace est quotidienne, grave, tenace et pressante. Elle s’exerce de toutes parts, sur les individus d’abord, sur toutes nos institutions de contre-pouvoir, qui l’une après l’autre baissent pavillon, sauf heureusement la Cour Constitutionnelle, qui tient encore le coup. Il nous faut la soutenir par des marches, car les membres de la Cour aussi prestigieuse soit-elle, les Conseillers de cette Cour, sont aussi des hommes, avec leurs fragilités.

C’est le moment pour nous, à l’entame de la 3e année de la Rupture, de nous ceindre les reins comme un vaillant homme, pour défendre notre démocratie de toutes nos forces.

Depuis deux ans, le Président de la République confond le Bénin avec ses entreprises, et les Béninois avec ses agents.

Quelles preuves supplémentaires veut-on pour se convaincre que nous sommes menacés par la dictature, quand nous avons tous les jours les signes patents que le Chef de l’Etat considère le pays comme sa propriété privée, et nous-mêmes comme ses sujets. Les signes sont entre autres :

-1) le brouillage de Soleil Fm depuis plus de 6mois ;

-2) l’interdiction faite à Sikka tv d’émettre au Bénin, au nom de quoi personne ne sait jusqu’à ce jour ;

-3) le refus opposé à l’Usl de tenir son Congrès au stade de l’amitié ;

-4) le refus de la toute nouvelle police républicaine d’assurer la sécurité sur les lieux du Congrès de l’Usl, comme si notre police avait une coloration politique ;

-5) la destitution répétée de Maires qui ne sont pas de la mouvance présidentielle ;

-6) la lutte sélective contre l’impunité et la corruption ;

-7) la radiation du Capitaine Patrick Trèkpo pour délit d’opinion ;

-8) la répression des manifestations pacifiques ;

-8) la mise au pas des organisations d’étudiants ;

-9) le pourrissement pendant 2mois de la grève dans le secteur de la santé, pour accuser les syndicats de la santé de provoquer des morts dans nos Centres de Santé ;

-10) le pourrissement depuis 3 mois des grèves dans tous les secteurs du pays, pour dresser l’opinion publique contre les syndicats et les rendre impopulaires, etc., etc.

Nous n’avons pas lutté contre la dictature du Prpb jusqu’à 1990, pour laisser un homme anéantir tout le travail qui a été fait et que nous voulons continuer de faire pour édifier un État moderne, civilisé et bien policé, dans le respect des droits de l’homme et du citoyen. L’Etat de droit ne se négocie pas, n’en déplaise aux tenants de la Rupture !

Les seules forces qui résistent encore au rouleau compresseur de la Rupture, sont le Fsp, les syndicats et la Cour Constitutionnelle, qui tient encore pour le temps qu’il lui reste à officier. Après la Cour Holo, nous basculerons définitivement dans un État qu’on a de la peine à nommer, tellement cela fait froid dans le dos.

J’ai souvent parlé de la “Rwandaïsation” du Bénin, mais ici c’est le Bénin comme dit l’autre. Ne permettons pas que cela nous arrive.

On peut accepter des sacrifices et des privations pour une Cause commune, mais nous n’avons rien à défendre avec le Président Patrice Talon, qui est arrivé au pouvoir par une Opa sur le Bénin, comme sa plus grande entreprise.

Il faut briser son rêve qu’il nous a vendu pendant deux ans, derrière un écran de fumée. Il n’y a plus d’illusions à entretenir. Nous avons été assez patients et nous sommes laissé bercer par ses vaines promesses d’un “Bénin Révélé”, qui lui permettent de faire main-basse sur toute l’économie du pays. Le temps est venu de dire Non ! Non à cette gouvernance personnelle qui fait fi de nos aspirations démocratiques et de nos libertés et droits de citoyens…

René Ahouansou

Professeur de littérature et civilisation américaines

Ancien secrétaire général de la Commission nationale pour l’Unesco

Commentaires

Commentaires du site 21
  • Avatar commentaire

    Ce n’est pas un problème; de mal gestion du pays.Qui veut perdre son temps pour parler des affaires vulgaires:ils savent ce qu’ils font.

  • Avatar commentaire
    Cestgaté Il y a 2 semaines

    Changer de stratégie les gens viennent lire vos articles pour se distraire !! Tt le monde sait que vous êtes les sevrés lool c’est ajavon qui vous paie ?? Lol le patron sera pas content hein ! walaye si vous ne changez pas vous allez mourir de faim dans ce pays . Les gens qui vous payent vont se rallier au moment stratégique Avec le PR et vont vous laisser crever la gueule ouverte … vs êtes bête même . Si vous voulez être crédible écrivez de temps à autre même des articles neutres … mais la c’est clair vous n’êtes même pas la pr donner de l’information c’est pr salir … c’est tt . 

  • Avatar commentaire
    Azanhouan Il y a 2 semaines

    Talon vous a sevré tres tôt Vous ne pouvez que le détester vous les fainéants mais le pays va décoller contre vents et marées

  • Avatar commentaire

    Rien que des niais ceux là 
    Allez vous occuper bande de con

  • Avatar commentaire

    @Jojo,

    Le peuple avisera toujours et toujours tant que la démocratie, que le @sultan Aziz, déteste aura cours dans notre cher pays, n’en déplaise aux ouailles de Pata. Il en a toujours été ainsi et il en sera encore ainsi pour longtemps, par les mânes de nos ancêtres. Il n’y aura pas de fin parce que depuis 1789, le peuple Français pour ne prendre que cet exemple, avise toujours dès la gueule d’un dirigeant ne lui plait ou lorsqu’un dirigeant comme Sarko se paie sa tête.

    Espérons pour notre pays, que chaque individu, comme le dit mon oncle du village, jouera sa partition dans le sens du progrès avec les imperfections humaines.

    • Avatar commentaire
      Cestgaté Il y a 2 semaines

      Toi pardon ferme  la !!! Tu parles gros français pour rien dire ,gaspillage de temps de mots et d’espace …discours dénué de sens ! Et puis petit parle de chose que tu maitrises tu nous fatigue la . Le peuple jouera quel partition ? Même partition qu’ils ont joué ya 2 ans la ils vont bissé encore en 2021 jusqu’en 2026 on va entendre  !!! Commence à te cherche petit 

  • Avatar commentaire

    Le simple fait d’avoir évoqué le cas du capitaine TCHEPO dans votre prose discrédite totalement vos propos.

    Dans aucun pays démocratique du mon monde, on accepterait que ce Monsieur, militaire tienne les propos qu’il a tenus. J’avais commencé à lire vos propos avec un certain intérêt quand je suis tombé sur cet exemple que vous considérez comme illustration de la liberté d’opinion . Je vous invite à revoir la vidéo du passage de ce Monsieur. Talon n’est pas parfait, mais aucun de ceux qui lui font la leçon aujourd’hui n’a l’ambition qu’il a pour notre pays. Fichez lui une fois pour toute la paix et attendez les élections. Ou alors Mettez vos propositions sur la table au lieu de passer le temps à critiquer

  • Avatar commentaire

    Pour moi c’est plutôt un règlement de comptes que le président Talon est entrain de nous faire subi, main toute chose à un commencement & fin .

    • Avatar commentaire

      heureusement sinon ton long commentaire bête n allait jamais finir !!! Faut garder tes sautises la . 

  • Avatar commentaire

    L’escroquerie et le détournement de fond public est une culture endémique au bénin…
    les dénoncés et pourchassés sont des trafiquants en tout genre qui sont devenus des milliardaires soit disant…. mais les exécutants le pouvoir actuel donc viennent de cette même famille….
    Conclusion cela n’est une farce, le problème est ailleurs……
    Il faut bien faire quelques choses…..

  • Avatar commentaire
    Le citoyen Il y a 2 semaines

    Merci Professeur. Ils comprendront votre combat et ouvriront les yeux quand ce sera deja tard. Voila un monsieur dans les mains de qui nous avons mis l’espoir du Benin, mais qui est venu transformer le pays en une entreprise personnelle en faisant drainer dans ses poches toutes les richesses de tous les secteurs vitaux. Et qui pense que c’est en terrorisant les citoyens et les institutions qu’il va reussir. Le drame dans tout ca, c’est qu’il y a des citoyens qui s’y plaisent et qui pensent que les Beninois avaient besoin d’un dictateur pour subir un dressage pour le developpement.Quel drame!!!

  • Avatar commentaire

    Longue vie à vous Mr le Président, vous êtes bon et très bon même. Au lieu  d’aller travailler pour l’avenir de vos enfants, passez tout votre à animer la galerie hein. De quelle démocratie parle même ces klébés ? Vous voyez le mal partout et la jalousie et l’aigreur vous rongent au quotidien. Le peuple avisera bande de *********. C’est normal vous avez été sevrés brutalement et ça vous fait mal. 

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 2 semaines

    Même chanson
    On dirait que ce sont eux qui ont inventé le mot “démocratie”

    Foutez nous la paix avec sans cesse “démocratie est menacée”…………Savez vous avant tout ce qu’est une démocratie ?
    Bande de fainéants.

  • Avatar commentaire

    Amis beninois, vous souffrez d’un trop plein de liberté. Trop de grandes gueules et peu de travailleurs. Vous voulez vous comporter comme les français oubliant que vous n’avez pas la même force de frappe. Ce n est pas talon qu’il vous faut mais trump pour vous engueuler ou kagame pour vous chicoter et/ou envoyer quelques uns à l’hôpital et au cimetière. Peut-être que vous serez enfin matures. 

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 2 semaines

      Bien dit Kekenon

    • Avatar commentaire

      Aziz…est pret pour le job…meme sans salaire..!!!

    • Avatar commentaire

      @Kekenon,

      Que des idioties !!! Chaque peuple a son histoire et vouloir s’en écarter est toujours sans résultats et pas toujours sans danger. Ce gouvernement manque de méthodes. Ne pas le reconnaitre c’est faire preuve de mauvaise fois. Le rupture vendue n’est que du vent. Que reproche-t-on au Doc et ses ouailles et qui n’a pas cours aujourd’hui ? Si vous n’êtes pas au courant de ce qui se passe réellement, taisez-vous svp. Dans tous les cas, le peuple avisera au moment opportun.

      • Avatar commentaire
        Jojolabanane Il y a 2 semaines

        Lol
        Depuis 8 années que je croise Sir Amaury, le peuple aviserait toujours…….
        Cher Amaury
        Quand au juste le peuple avisera une fois pour de bon ?

    • Avatar commentaire
      KADIRI Wassi A. Il y a 2 semaines

      En ce moment le pays ne sera jamais stable.

  • Avatar commentaire

    C’est plutôt Talon qui dit : Non !!!, l’anarchie et le désordre ont assez duré dans notre pays. Non à la démocrature, aux syndicalistes politiciens qui gangrènent notre pays. Tant pis pour vous si nous n’avez plus les yeux pour voir et apprécier le travail gigantesque qui se mène pour faire sortir notre pays de l’ornière de la misère….

    • Avatar commentaire

      c’est la fin du désordre dans le Bénin. Démocratie ne veut pas dire vole, paresse,
      Il est temps que le béninois travail dure et montré ce chemin à ses enfants et non le chemin du gain facile. Aujourd’hui le Bénin est connu ailleurs comme pays de meilleurs gayimans à cause du vol hérité des parents voleur de l’administration. C’est gaymans sont la plupart fils des cadres et fonctionnaires de ce pays. De n’importe quoi!