La Nouvelle Tribune

Suspension de “La Nouvelle Tribune” : Echanges entre HAAC et associations professionnelles des médias

HAAC

Une délégation de l’Assemblée Spéciale conduite par le Président du Conseil National du Patronat de la Presse et de l’Audiovisuel (CNPA-Bénin) Basile Tchibozo et son homologue de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB), Franck Kpochémè, a été reçue le mardi 29 mai 2018 en audience par le Président de la HAAC, Adam Boni Tessi.

La séance de travail élargie aux conseillers et cadres de l’institution de régulation, a permis d’aborder maints sujets d’intérêts pour la profession, notamment la mesure de suspension  qui frappe depuis le mercredi 23 mai 2108 le quotidien “La Nouvelle Tribune”. Pour les associations professionnelles des médias, il est souhaitable que les sanctions prononcées contre les éventuels manquements à la déontologie restent dans le cadre légal. Ainsi, lorsque le code de déontologie est violé, ce sont l’ODEM et les associations faitières qui sont compétents, et non la loi organique; de même, lorsqu’un journaliste se permet d’offenser le Chef de l’Etat, c’est le juge correctionnel qui est habilité à lui infliger une peine d’amende et non la loi organique.

Mais puisque la mesure est déjà prise par le Président de la HAAC, les associations professionnelles des médias ont plaidé pour que le processus se poursuive tel que édicté par la loi organique qui a été visée à l’occasion de la prise de la mesure conservatoire. Tout en affirmant être dans ses droits en prenant ladite mesure, le Président a tout de même promis faire tenir une plénière dans les meilleurs délais pour connaitre du dossier “La Nouvelle Tribune”. Il n’a pas maqué d’insister sur l’urgence pour les journalistes de faire leurs productions dans le strict respect des lois qui organisent la profession.

D’autres sujets d’intérêt abordés

Eu égard au fait qu’aux termes du code de l’information et de la communication, la qualité de journaliste est attestée par la carte de presse, on peut retenir que la HAAC lancera désormais, tous les ans, l’appel à candidatures pour l’attribution de la carte de presse aux nouveaux venus dans la profession. De même, le renouvellement de la carte de presse sera automatique, dès que la demande est faite. Si le traitement des dossiers de déclaration des organes de presse en ligne suit son cours normal, la HAAC a accordé un délai supplémentaire de 15 jours qui court à partir de ce mercredi pour les organes de presse écrite dont des pièces manquent ou ceux qui n’avaient pas satisfait à cette formalité de déclaration préalable.