La Nouvelle Tribune

Meilleur traitement de l’information parlementaire : Les journalistes du REJAP aguerris

Pour une meilleure appropriation des genres journalistiques, dans le traitement des informations parlementaires, les journalistes membres du Réseau des Journalistes Accrédités au Parlement (REJAP), se sont retrouvés durant trois jours, du 09 au 11 mai 2018, à l’hôtel Chez Théo à Possotomè.

C’est un atelier de formation initié par le REJAP, avec le soutien du Projet d’appui au renforcement des capacités et à la modernisation de l’Assemblée nationale (Parcman). A la suite du mot de bienvenue du président du REJAP, Gaspard Adjamossi, les participants ont eu droit à la première communication présentée par Wilfried Adoun, sur les différents genres journalistiques susceptibles d’être utilisés par le chroniqueur parlementaire, dans le traitement de l’information parlementaire. Pour le communicateur, le chroniqueur parlementaire s’accroche plus au compte-rendu, alors que ce genre journalistique ne doit plus être souvent utilisé par les journalistes déjà expérimentés.

Il a proposé d’autres genres journalistiques tels que l’interview, le reportage, le portrait… D’autres communications ont été présentées au cours des trois jours de travaux. Il s’agit entre autres de « l’investigation en milieu parlementaire : mode de conduite pour la collecte et le traitement des données », « Echange sur le code de conduite pour le fonctionnement des groupes », « le journaliste accrédité au parlement et les obligations du code de déontologie », « l’investigation en milieu parlementaire : l’importance du lexique de la procédure parlementaire pour un meilleur traitement de l’information »