La Nouvelle Tribune

Sécurité à la frontière libyenne : Idriss Déby en quête de solution

La Libye, est devenu depuis la chute de Mouammar Khadafi, en 2011 un État de non-droit. On ne s’est pas qui dirige réellement en Libye.

Le pays connaît une partition depuis 07 ans. Plusieurs factions se sont formés, et chacune d’elles dirige une zone bien précise de la Libye, ce qui ne favorise pas une stabilité pour le pays. Cette situation, a plongé la Libye dans le chaos voilà plusieurs années, et les répercussions sont terribles pour cet état qui, par sa position géographique joue un rôle important, dans la transition nord-sud et vice versa 

Malgré les différentes négociations menées par l’ONU, pour essayer de ramener une situation normale en Libye, le constat est le même depuis des années. La Libye, est devenue le siège, de toutes sortes de trafiquants et de groupuscules terroristes.

Profitant de l’arsenal militaire important, dont disposait le guide libyen, ces différents individus, en profitent pour semer le chaos et le désordre. Les pays situés au sud de la Libye, notamment les pays de l’Afrique de l’Ouest, subissent d’énormes contrecoups, avec notamment la prolifération de groupes terroristes qui se signalent en commettant des attentats dans ces pays.

C’est pour essayer de trouver des solutions à ce chaos, que le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale et dirigé par Fayez Al-sarraj, s’est récemment rendu au Tchad pour y rencontrer le président Idriss Déby Itno.

L’objectif de cette visite, est marqué par la volonté de mettre en place , une coopération sécuritaire afin de pallier, à l’insécurité qui règne dans tout le pourtour sahélien. D’ailleurs, un sommet réunira bientôt les autorités libyennes,  tchadienne et Soudanaise dans le but de ficeler une collaboration, qui permettra un meilleur échange d’informations dans le domaine de la sécurité.

Idriss Déby, montre là encore qu’il demeure  un acteur incontournable en ce qui concerne les questions sécuritaires dans la zone sahélienne.