La Nouvelle Tribune

Affaire Benalla: effrayé par les menaces des sénateurs, il se ravise

PHILIPPE WOJAZER - REUTERS

L’affaire phare de l’été, pour la présidence française fut sans conteste, le scandale Benalla. Elle a même fait vaciller le sommet de l’État.

Des semaines durant, l’ancien responsable à la sécurité du président Emmanuel Macron, était au centre de l’actualité. Suite à l’affaire, Benalla doit se rendre devant la commission d’enquête du Sénat d’après les dernières informations. Son audition devant les sénateurs est prévue pour le 19 septembre. L’ancien collaborateur du président français, a dans un premier temps, refusé de se rendre devant la commission d’enquête, avant de changer d’avis il y a quelques heures, craignant d’éventuelles poursuites judiciaires.

Alexandre Benalla, a porté un regard très critique sur la commission d’enquête du sénat. Il a affirmé, que la commission n’est pas en mesure de l’entendre sur les faits dont il est accusé. Dans un communiqué, il a ainsi déclaré: “afin d’éviter les poursuites judiciaires dont on me menace, je vais être contraint de me rendre devant cette commission, si une convocation officielle m’est adressée”

Benalla, a d’ores et déjà planté le décor. Il n’a pas l’intention de beaucoup parler. Il déclare notamment: “Je ne pourrai répondre à aucune question concernant les faits dont la justice est saisie” avant d’ajouter “Ni aux questions dont la réponse supposerait de violer le secret de la défense ou le secret professionnel auxquels je suis lié”. La commission d’enquête du sénat, n’aura donc pas beaucoup de choses à se mettre sous la dent