La Nouvelle Tribune

France : Gérard Depardieu pris pour cible en Algérie

Photo : AFP/Tiziana FABI

Dans le viseur de la justice française pour des accusations de viols à son encontre, l’acteur français Gérard Depardieu a également défrayé les chroniques en Algérie. La faute notamment, à son prochain rôle.

Gérard Depardieu, au cœur de toutes les polémiques. En effet, l’acteur français, déjà visé par une plainte déposée par une jeune femme pour viol et agression sexuelle, se retrouve aujourd’hui attaqué de toute part… En Algérie ! La raison ? Le prochain rôle de cette icône du cinéma, ne plaît pas à tout le monde.

Son prochain rôle, au cœur des débats

En effet, Depardieu va interpréter le dernier bey de Constantine (1826-1837), Hussein Dey. Ce dernier est principalement connu pour avoir combattu l’expansion française sur les terres algériennes. Problème, l’acteur est français et ses récents démêlés avec la justice ne plaident pas du tout en sa faveur. Résultat, les réseaux sociaux se sont embrasés, nombreuses étant les personnes à ne pas vouloir le voir jouer le rôle d’une des figures algériennes les plus historiques.

Gérard Depardieu peut cependant compter sur quelques soutiens de poids, dont celui d’Azzedine Mihoubi, ministre algérien de la Culture. En effet, ce dernier a récemment déclaré qu’un acteur étranger avait parfaitement le droit d’endosser le rôle d’un emblème de l’Algérie, Anthony Quinn ayant prêté ses traits au prophète Mahomet dans le film « Le Message ». La productrice du film elle, a pour sa part, assumé son choix, estimant qu’il n’y avait pas de meilleur acteur pour ce rôle.