La Nouvelle Tribune

France : une (autre) mauvaise nouvelle pour Emmanuel Macron

© REUTERS / Gonzalo Fuentes

L’image du président français, Emmanuel Macron, est en berne. Aujourd’hui à 25% d’opinion favorable, soit 7 points de moins que lors du précédent sondage, le chef de l’État semble ne pas être en mesure de redresser la barre.

Il y a quelques semaines, la cote de popularité du président Macron tombait en dessous de celle de François Hollande à la même période. Des chiffres sous forme de camouflet pour celui qui souhaitait incarner une véritable rupture avec la « politique politicienne ». Malheureusement pour lui, son image de président ne cesse de se dégrader.

Une image en berne, loin de ce qu’attendaient les Français

La faute notamment aux nombreuses affaires auxquelles Emmanuel Macron est confronté depuis plusieurs mois, les démissions surprises, mais également, à cause de sa politique jugée favorable envers la partie très riche des Français. Résultat ? Aujourd’hui, ils ne sont que 25% à avoir une opinion favorable du président Macron, contre 31% lors du précédent sondage.

Du côté du gouvernement, le Premier ministre Edouard Philippe est lui aussi en recul, à 26% d’opinion favorable. Une situation qui n’est cependant pas réellement favorable à l’opposition puisqu’une personne comme Laurent Wauquiez par exemple, qui se pose volontiers en recours numéro 1 à la Macronie, ne recueille que 18% de bonnes opinions, en hausse de deux points. Du côté du PS, Olivier Faure lui, ne culmine qu’à 11%, tandis que Mélenchon lui, recueille 30% de bonnes opinions, gagnant 3 points de pourcent par rapport au précédent sondage. Du côté de l’extrême droite, Marine Le Pen, embourbée dans des histoires de financement bloqué, se fait plus discrète qu’à l’accoutumée et ne remporte que 24% de bonnes opinions, à -1 point.

Des chiffres qui prouvent que l’échiquier politique français est actuellement en train de se redessiner, sous l’impulsion d’un gouvernement qui semble se chercher quelque peu en cette rentrée 2018.