La Nouvelle Tribune

Israël – Palestine : pour la Turquie, l’administration Trump a ” perdu son impartialité”

Depuis que Washington a reconnu fin 2017, Jérusalem, comme la capitale de l’État d’Israël, les relations sont devenues exécrables entre la Palestine et les États-Unis.

Depuis lors, le président américain, Donald Trump, a pris tout une batterie de mesures contre la Palestine, notamment, des restrictions humanitaires. L’administration de l’actuel locataire de la maison blanche, est allée encore plus loin. Les Américains ont décidé de la fermeture prochaine de la mission Palestinienne à Washington. 

Les États-Unis, pour expliquer cette décision, ont mis en avant, la posture des autorités Palestiniennes de ne plus dialoguer avec l’administration Trump. Les Américains, ont aussi critiqué le fait que l’État Palestinien n’a pas l’intention d’engager des négociations de paix avec Israël.

la Turquie dénonce

L’annonce de cette décision américaine, a fait réagir du côté de la Turquie. En effet, le pays s’est dit préoccupé après cette décision. Ankara a notifié, que cette décision vient prouver que les États-Unis ont perdu de leur impartialité dans le processus de paix au Proche-OrientHami Aksoy, le ministre turc des affaires étrangères s’est exprimé dans un communiqué et voici ce qu’il a livré:

“Cette décision ne fera qu’enhardir ceux qui s’efforcent de détruire la vision d’une solution à deux Etats”