Chasse à l’éléphant : une ancienne vidéo refait surface et choque la toile

Chasse à l’éléphant : une ancienne vidéo refait surface et choque la toilePhoto : DR

Une vidéo tournée il y a quelques montrant deux hommes armés de fusil de chasse abattre un éléphant a enflammé la toile le week-end dernier.

Scandale : l’équipe de rugby du Zimbabwe dort dans la rue en Tunisie


L’Afrique semble être le terrain de chasse favori d’éléphants. En effet, selon des chiffres fourni par magazine Wired, plus de 110.000 éléphant d’Afrique sont tombés sous les balles des braconniers. Récemment le débat a refait surface avec l’apparition d’une vidéo enregistrée il y a quelques années qui a choqué de nombreux internautes le week-end écoulé. Une ancienne vidéo a refait surface ce week-end sur la toile et a suscité une vague d’indignation de la part des internautes.

La vidéo qui a scandalisée de nombreux internautes montrait une scène dans laquelle deux individus armés de fusil de chasse ont tué un éléphant. La scène s’est produite en Namibie il y a trois ou quatre ans selon les recoupements. Dans cette vidéo on voit l’un des deux hommes tirés une première balle sur un troupeau d’éléphant sans atteindre sa cible après avoir reçu la consigne de son ami qui lui disait «Entre les yeux» ensuite «Touche-le !» montrant la bête à abattre. La deuxième balle n’a pas raté la cible qui s’est écroulée. Le deuxième homme a tiré une balle qui a achevé l’animal. Aussitôt le troupeau s’est rué vers ceux-ci mais ils ont réussi à les éloigner.

Des critiques

Même si selon l’expert local de la chasse au très gros gibier, Corné Kruger, la partie de chasse était légale, des internautes n’ont pas manqué d’exprimer leur indignation. L’eurodéputé Écologie Ile-de-France et Hors de France, Pascal Durand, s’est moqué des deux deux hommes qui ont selon lui, pris leurs jambes à leur cou. «Regardez-les bien ces “écologistes de terrain”, des baudruches gonflées de suffisance qui tuent à distance un éléphant par “plaisir” mais s’enfuient comme des pleutres dès qu’un autre s’approche », a-t-il affirmé. D’un autre côté, l’assistant parlementaire Emmanuel Foulon, a affirmé qu’il n’a pas de respect pour ces deux débiles qui abattent un éléphant en rigolant.

Commentaires

Commentaires du site 0