La Nouvelle Tribune

Agression de Me Lionel Agbo : L’agresseur condamné à un mois de prison et une amende

L’affaire dite Lionel Agbo relative à l’agression de l’ancien porte-parole du chef de l’Etat qui a fait grand bruit il y a un peu plus d’une semaine est désormais close. Comme annoncé en début de semaine dernière, la justice a en effet rendu ce jour, lundi 23 février son verdict.

Et ce après avoir écouté les plaidoiries des différentes parties à savoir Me Lionel Agbo et son agresseur, Boniface Loko. L’ancien collaborateur du chef de l’Etat, Me Lionel Agbo, était représenté par ses avocats-conseils que son Me Michel Ahouménou, Me Raoul Houngbédji, Me Lambert Yèkpè et Me Magloire Gnansounou. Ces derniers ont plaidé les coups et blessures volontaires devant le tribunal et ont demandé au juge de condamner l’agresseur à la peine qu’il lui plaira pour décourager ce genre de comportement.

Cette plaidoirie de la partie civile a, comme on pouvait s’y attendre, été attaquée par la défense. Me Raphaël Ahouandokpo, assurant la défense de Boniface Loko, a plutôt joué sur la corde de la légitime défense. Il a fait remarquer {accessText}au juge que c'est plutôt son client, Boniface Loko, qui est la victime dans cette affaire d’agression. Selon Me Ahouandokpo, c’est Me Lionel Agbo et son collaborateur qui s’en sont pris à son client qui, pour survivre, n’a eu d’autre choix que de se défendre en usant de pierre et autres objets. Dans ses réquisitions, le procureur est allé presque dans le même sens que la défense. Il a fait constater que c’est au cours d’une bagarre de rue que Me Lionel Agbo a été blessé.

Rendant son verdict après les différentes plaidoiries et les témoignages, le juge a estimé que le sieur Boniface Loko est coupable de coups et blessures volontaire et l’a condamné à un mois de prison ferme et à une amende financière d’une cinquantaine de milliers de FCFA. {/accessText}