La Nouvelle Tribune

Economie : l’exécution du budget général de l’Etat 2017 lancée

Ça y est. Les ministères peuvent désormais consommer les ressources publiques mises à leur disposition dans le cadre du budget général de l’Etat, exercice 2017. Le feu vert leur a en effet été donné par le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, qui a procédé ce vendredi 7 janvier 2017 au lancement  de l’exécution du budget général de l’Etat, gestion 2017.

C’est à la faveur d’une cérémonie qui a réuni dans la salle de conférence du ministère de l’Economie et des Finances, les cadres dudit ministère.

Un « budget unique » pour le décollage économique

Dans son allocution lors de cette cérémonie, l’argentier national n’a pas manqué de souligné le caractère unique de ce premier budget général de l’Etat sous l’ère de la Rupture et du Nouveau départ.

« Dans sa structure, il est unique. Dans le calendrier d’adoption, il est unique. Dans  les résultats du vote à l’Assemblée, il est unique. Dans le montant, il est unique. Dans les ambitions, il est unique. Dans le lancement que nous faisons aujourd’hui, il est également unique (…). Dans les rites de gestion qu’on se fixe, il y a également des critères uniques. C’est un budget, donc une année budgétaire unique », a fait remarquer le ministre Wadagni.

Pour le ministre des Finances, ce budget général de l’Etat « unique » est donc une « opportunité » unique de transformer l’économie nationale qu’il ne faudra pas perdre. Car, a-t-il expliqué, « quand on perd cette chance, on perd les années qui suivent ».

Des exigences

La bonne exécution de ce premier budget général requiert l’adoption de nouvelles pratiques. Lesquelles pratiques et réflexes ont été rappelés par le directeur général du budget, Rodrigue Tchaou, lors de la cérémonie, à tous les acteurs de la chaine de dépense publique.  « Nous devons développer des comportements anticipatifs, nous devons très tôt disposer des outils de travail, notamment le Plan de travail annuel, le plan de passation des marchés publics, et également des plans d’engagement et de trésorerie », a fait savoir le Dg budget.

Il faut rappeler que le budget général de l’Etat, gestion 2017, voté à l’unanimité des députés membres de la 7ème législature s’élève à un montant de plus de 2010 milliards FCFA. Equilibré en recettes et en dépenses, ce budget prévoit une dépense d’investissement de plus de 800 milliards FCFA.