La Nouvelle Tribune

Bénin: Les relations Gouvernement-Parlement dans une nouvelle ère

Les rapports entre le gouvernement de la rupture et l’Assemblée nationale, 7ème législature sont entrés dans une nouvelle phase depuis le jeudi 05 janvier dernier. A cette date, des ministres étaient au Parlement pour répondre aux questions des députés sur plusieurs dossiers d’intérêt national.

L’exercice fait par Jean Claude Houssou (Energie), Delphin Koudandé (Agriculture) et José Tonato (Cadre de vie) ouvre le bal d’une nouvelle expérience de gestion des affaires publiques pour l’équipe gouvernementale. D’autant que, depuis son avènement le 06 avril, le gouvernement de Patrice Talon a été interpellé à maintes reprises par la représentation nationale. Dans son discours d’ouverture de la session budgétaire en octobre dernier, le président de l’Assemblée Nationale, Adrien Houngbédji indiquait que d’avril à octobre, trois questions écrites, trente questions orales et dix questions d’actualité adressées à l’Exécutif par les députés sont restées sans suite. L’Assemblée nationale a donc accordé un temps de répit au nouveau gouvernement.

« Ce répit était d’autant plus nécessaire que les sujets sur lesquels portaient les interrogations, relèvent de la gestion du gouvernement précédant », avait justifié Me Adrien Houngbédji avant d’annoncer que ce «temps de répit est maintenant révolu».

C’est chose effective. Désormais, les différents ministres concernés devront s’atteler à fournir des réponses aux interrogations des parlementaires.