La Nouvelle Tribune

Grogne au sein de la police nationale : Le Synapolice-Bénin s'insurge contre la violation des textes

Les policiers réunis au sein du syndicat national de la police du Bénin (Synapolice-Bénin) sont mécontents. Ils dénoncent les dernières nominations effectuées dans leurs rangs.

Ces nominations, (à savoir celle de la commissaire de police de 1ere classe Gislaine Bocovo, nommée pour siéger au sein de l'Agence nationale de lutte contre la corruption (Anlc) et ce celle du contrôleur général de la police Claude Gnaho, nommé pour représenter la police au sein de la cellule nationale de traitement des informations financières) à en croire leur communiqué de presse dont notre rédaction a eu copie, ne respectent pas les dispositions de l'article 100 de la loi 93-010 du 4 Août 1997 portant statut spécial des personnels de la police nationale, reprise par celle de l'article 113 de la Loi N°2015-20 du 19 juin 2015, portant statut spécial des personnels des forces de sécurité publique et assimilées.

Lire ci-dessous le communiqué de presse