La Nouvelle Tribune

Crise à l'Assemblée

Valorisation de la maison du patrimoine à Porto-novo

Bernard Dossou reçoit l'appui de l'Ambassadeur Hervé Bescansenot

Les populations de l'arrondissement d'Atchoukpa dans la commune d'Avrankou, hommes, femmes, jeunes, élèves et étudiants ont envahi pour la circonstance la cour du Ceg d’Atchoukpa pour remercier le ministre des affaires étrangères Moussa Okanla, natif de la localité, qui a jugé nécessaire de les rencontrer pour écouter leurs doléances. C'était en présence de son collègue de l'urbanisme François Noudégbessi, du maire d'Avrankou Georges Nounagnon, des ex-députés Michel Missikpodé et Aloukou Minakodé, du chef d'arrondissement d'Atchoukpa Amidou Adégbindin.

Après avoir remercié le chef de l'Etat pour la nomination d'un fils d'Atchoukpa dans son gouvernement, le maire d'Avrankou a réitéré sa volonté et celle des populations d'Avrankou d'accompagner les actions du docteur Boni Yayi et de son gouvernement. Il sera appuyé par les anciens députés Michel Missikpodé et Aloukou Minakodé ainsi que le ministre François Noudégbessi qui ont exhorté les populations à soutenir le chef de l'Etat dans ses actions. Le chef d'arrondissement, en tant que président du bureau de l'Association des parents d'élèves (Apeà) du Ceg, a adressé au ministre Moussa Okanla un chapelet de doléances relatif à des salles de classes entamées et inachevées, la construction de nouvelles infrastructures immobilière au sein de l'établissement ainsi que son équipement. D'autres doléances ont été aussi formulées par ce dernier pour accompagner les responsables de cet établissement dans leur lutte pour le développement à travers l’éducation.

Prenant la parole à son tour, le ministre moussa Okanla a remercié toute les populations pour leur soutien. Après avoir rappelé les efforts consentis par le gouvernement de Boni Yayi dans le secteur éducatif et dans d'autres secteurs, le ministre des affaires étrangères a rassuré que toutes les doléances ne sont pas tombées dans des oreilles de sourd et que dès la rentrée prochaine, le Ceg d’Atchoukpa retrouvera un nouveau visage. 

La ville de Porto-novo vient de reçevoir un soutien de taille. Celui de l'Ambassadeur français Hervé Banscansenot et du représentant de l'Ambassadeur d'Allemagne. Cette visite des deux personnalités est intervenue le vendredi dernier à l'Hotel de ville de Porto-novo  à travers des échanges fructueux. Cette visite de l'Ambassadeur français rentre dans le cadre de la mise en valeur de la << Maison du patrimoine>> construite  dans la ville de Porto-novo grâce aux efforts de l'Ecole du patrimoine africain ( Epa) et ceux de la mairie de Porto-novo. Depuis que cette infrastructure a été renovée et inaugurée, elle peine à rentrer réellement en activité, du fait du non équipement  de cette infrastructure. Maintenant la mairie de Porto-novo et l'Epa peuvent se frotter les mains puisque dans les échanges et les accords conclus, l'Ambassadeur de France Hervé Bescansenot contribuera à son équipement  et sa valorisation. L'Ambassade d'Allemagne interressé aussi par le projet et voulant oeuvrer pour la valorisation des richesses culturelles de la ville de Porto-novo a promis par le biais du représentant de l'Ambassadeur d'appuyer ce projet et de contribuer à la mise en oeuvre de la << Maison du patrimoine>>. Le maire Bernard Dossou très ému, a remercié l'Ambassadeur français pour cette initiative louable. Le maire de Porto-novo a promis mettre tout en oeuvre pour faciliter l'effectivité des travaux. Il a souhaité aussi que l'Ambassade de France et celle d'Allemagne viennent en appui à la ville dans d'autres secteurs de développement. Au terme des échanges, le diplomate français et toute la délagation ont fait une visite sur le site de la << Maison du patrimoine>> et ont pris connaiassance des infrastructures touristiques implantées dans la ville.