La Nouvelle Tribune

Projet de rencontre séparée avec les représentants des travailleurs


C’est donc clair,  les centrales syndicales ne veulent pas de visite ou des séances de travail de premier contact qui n’aboutiront à rien. Pour le ministre Kint Aguia, déjà en délicatesse avec son parti politique, le Madep, ce message des centrales syndicales est  un coup dur. D’où l’interrogation que se posent déjà certains observateurs quant à la réussite de sa mission. Cependant, on ne peut s’empêcher de déceler une certaine similitude avec la résolution de la crise politique. En effet, c’est la méthode que le président Boni Yayi utilisait face aux partis politiques de l’opposition qui, désormais, ont décidé de le rencontrer ensemble. Aujourd’hui, les centrales syndicales aussi refusent d’aller séparément à la rencontre du ministre de la fonction publique. On ne peut que se rendre de l’échec de cette méthode qui apparemment, est perçue comme un  piège par les différents interlocuteurs du président Boni Yayi.

Benoît Mètonou