La Nouvelle Tribune

Confusion sur la scène politique nationale


Faut-il assumer sa position ? Pendant que Soglo père semble tenir la ligne radicale avec son adjoint de fils Léhady, d’autres membres du parti jouent allègrement au double jeu. A Bohicon, ils étaient les plus furieux contre le nouveau régime. Voilà que le 30 décembre, c’est la présidente même qui fait  voter le budget général de l’Etat 2009 au risque de mettre en péril la cohésion de leur coalition. Rosine Soglo, ne sachant pas que les intérêts de la mairie de Cotonou étaient menacés, a fait le jeu. Après la déception a été grande. On chuchote que ce serait son homme de main, le député Epiphane Quenum (qui fait des clins d’œil au gouvernement) qui l’aurait induit en erreur. Par contre certains membres de ladite coalition prennent la défense de l’ex-première dame qui n’auraient fait que le devoir d’une mère soucieuse de la paix et que le choix de voter le budget 2009 était unanime au groupe.

La position de la Rb est actuellement indéfinissable. Pour ne pas donner caution à ceux qui pensent que Epiphane Quenum ne serait que le bouc émissaire, les responsables de la Rb doivent clarifier leur position. Il faut qu’ils démontrent que leur conviction prime sur leurs intérêts. Sans quoi, ils donneront raison aux Béninois qui avancent que seuls leurs intérêts les font courir. 

J. Y. M.