La Nouvelle Tribune

Combat politique dans les Collines


Il faut qu’il soit président de quelque chose pour maintenir son influence dans le changement, d’une part, et négocier dans le cadre des prochaines tractations à deux ans des élections de 2011. Des deux côtés, il faut montrer qu’on a de l’influence dans les Collines pour mieux réussir son plan. Alors, chacun défend sa tête. Comme le dit l’autre : « C’est de bonne guerre ». 

Jules Yaovi Maoussi