La Nouvelle Tribune

Bénin : « Il faut réduire l’emprise du pouvoir exécutif sur le pouvoir judiciaire » dixit Joseph Djogbénou

A la faveur d’une sortie médiatique intitulée «Bénin Révélé : Point des réformes politiques et institutionnelles », le ministre de la justice Joseph Djogbénou s’est prononcé sur les réformes contenues dans le programme d’action du gouvernement (Pag), notamment le deuxième axe, qui a trait au renforcement  de l’indépendance de la justice.

Le ministre précise d’entrée que tout choix est par hypothèse élimination, et l’indépendance la justice passe par l’amélioration de la qualité des relations entre la justice et les justiciables, la cohérence de la décision du juge. Il a noté également que la justice doit établir la passerelle entre une justice prévisible et le citoyen. Le statut du personnel de justice sera renforcé, notamment celui des magistrats. Dans ce sens une revue de statut est déjà engagée. Les rapports entre institutions doivent être améliorés selon Joseph Djogbénou, afin que le pouvoir exécutif ait moins d’emprise sur le pouvoir judiciaire.

Quid de la carte judiciaire ?

Le garde des sceaux souligne que la mise en place de cette nouvelle carte va rapprocher entre autres la justice du justiciable. En matière d’innovation il a fait savoir que trois (3) cours d’appel de commerce seront érigées dans les trois villes à statut particulier (Cotonou, Porto-Novo et Parakou). Trois tribunaux de commerce (Cotonou, Abomey et Parakou) viendront renforcer le système judiciaire dans le domaine du commerce. Des chambres administratives et des cours régionales de compte vont être mises en place pour promouvoir la bonne gouvernance financière.

D’un autre côté, le ministre de la justice a rappelé que le Bénin dispose de 28 tribunaux de première instance dont 14 fonctionnels. Le gouvernement va œuvrer à mettre les 14 restants en fonction pour le bonheur des justiciables.