La Nouvelle Tribune

Programme d’action du gouvernement: Le Maep en campagne de dissémination du volet agriculture

Le Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (Maep), a lancé hier à Cotonou, une campagne de dissémination du volet agriculture du Programme d’action du gouvernement (Pag), et des réformes dans le secteur agricole au Bénin, afin d’obtenir l’adhésion des acteurs à tous les niveaux.

Plusieurs acteurs étatiques et privés du secteur agricole se sont retrouvés dans la matinée d’hier, mardi 7 mars 2017, dans la salle rouge du Palais des congrès de Cotonou, autour du volet agriculture du Programme d’action du gouvernement (Pag), et des réformes dans le secteur agricole au Bénin. C’est le premier rendez-vous d’une vaste campagne de dissémination, initiée par le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (Maep), autour de tout ce qui est prévu par ce programme pour leur domaine d’activité.

Ceci, dans le but «de susciter la pleine adhésion de ces acteurs au ‘’Pag-Agriculture’’, et aux réformes induites par sa mise en œuvre», a en croire le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Delphin Koudandé. Pour lui, dans son volet agriculture, ce Pag -une feuille de route de l’action gouvernementale pour la période 2017-2021-, est un contrat  entre le gouvernement et tous les acteurs du secteur, et il s’avère important que ces derniers se l’approprient.

«Le Pag a des mesures adaptées aux problèmes de notre agriculture», dira le Président de la Plate forme nationale des organisations paysannes et de producteurs agricoles du Bénin, (Pnoppa-Bénin), Léopold Lokossou. Il trouve importante cette campagne de diffusion de son contenu, non seulement «pour avoir l’adhésion de toutes les couches sociales», mais également «pour surmonter les obstacles pour une meilleure valorisation des filières porteuses».

Mais déjà, le chef de fil des Partenaires techniques et financiers (Ptf) du secteur de l’agriculture, Yves Gillet, voit en l’organisation de cette campagne, l’aboutissement d’un échange fructueux entre les acteurs pour repositionner l’agriculture à la place qu’elle mérite dans l’économie béninoise.

«L’objectif du Pag dans le secteur de l’agriculture, c’est d’augmenter le revenu et le pouvoir d’achat de la population, et d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, tout en renforçant le flux de nos productions d’exportation», a précisé le ministre de l’Agriculture dans sa présentation.

C’est l’expression d’une volonté politique qui, à l’en croire, se traduit à travers 32 projets dont 5 dits phares et 27 prioritaires, avec la création de 7 pôles régionaux de développement agricole ; le tout pour un montant global de 787,443 milliards de FCFA.

Les différentes organisations agricoles ainsi que les Ptf présentes à cette première étape de la campagne ce mardi, ont foi en ce programme et s’engagent à en faire la diffusion, pour susciter une synergie d’action, d’après leurs déclarations respectives qui ont suivi les différentes communications