La Nouvelle Tribune

Bénin: Le ministre Homéky annonce de grandes réformes et d’importants chantiers

Avec beaucoup de maîtrise et d’aisance, le ministre des sports Oswald Homéky a présenté, hier lundi 13 mars 2017 sur l’émission «Bénin révélé» de la télévision Nationale du Bénin (Ortb), le programme d’actions du gouvernement dans le secteur du sport. Un programme fait de reformes, de créations d’académies, de constructions des stades communaux et départementaux, un terreau pour l’éclosion des talents.

«La situation du sport béninois n’est pas du tout reluisante». C’est ainsi que le ministre des sports Oswald Homéky a planté le décor hier lors de son grand oral sur le programme sectoriel de son département ministériel. Le sport est au cœur des actions du gouvernement. Car, pour le président de la République Patrice Talon, c’est un secteur primordial. C’est d’ailleurs pourquoi, pour la première fois, dans le budget général de l’Etat (budget général de l’Etat exercice 2017 notamment), 18 milliards dont 12 en PIP reviennent au ministère des sports.

Pour traduire le rêve du gouvernement de révéler le Bénin en matière de sport, beaucoup de réformes sont initiées. Selon le ministre Homéky, tout est mis en œuvre pour que les fédérations sportives aient les subventions avant la fin du premier trimestre de chaque année. Mieux, on note une augmentation record du budget destiné à subventionner ces fédérations. Et pour un sérieux dans le travail qui se fait, il est désormais instauré de critères d’éligibilité des fédérations.

Désormais, pour bénéficier des subventions, toute fédération doit avoir un siège physique, présenter la liste exhaustive des clubs affiliés et le nombre de licenciés, produire et motiver son plan de travail annuel, rendre compte de la gestion de l’année N-1. Pour célébrer nos meilleurs athlètes, il sera organisé chaque année un gala de récompense pour ceux qui ont gagné de médailles au cours de l’année écoulée. Au cours de cette soirée, des bourses seront accordées aux plus méritants pour aller dans des centres huppés. En 2017, une soirée spéciale sera organisée pour primer 13 fédérations. La revalorisation des primes des joueurs et athlètes, l’amélioration de leur hébergement et restauration est aussi au menu.

L’ambition du gouvernement c’est aussi que le Bénin accueille de grand rendez-vous sportifs. Alors, Oswald Homéky annonce que le Bénin est candidat pour l’organisation du championnat du monde de pétanque en 2018. Aussi, le Bénin ambitionne de déposer sa candidature pour l’organisation d’une Coupe d’Afrique des nations (Can) seniors. La formation à la base reste une condition sine qua non pour obtenir de bons résultats sur la durée. Ainsi, le ministre a présenté cinq projets phares pour faire émerger des talents et bien les encadrer. Ces cinq projets sont liés et bien cohérents.

Institutionnalisation de 80 classes sportives

«Les talents existent. Mais ces talents sont dans nos communes», insiste Oswald Homéky, qui compte créer et institutionnaliser 80 classes sportives dans les communes. Il s’agit de permettre aux élèves qui vont intégrer ces classes sportives de pratiquer de façon plus sérieuse l’une des disciplines retenues dont le football, le handball, l’athlétisme et le basket-ball. En plus des trois heures des vendredis soirs déjà disponibles pour le sport et les activités artistiques, les mercredis soirs, les samedis et les dimanches vont être mis à contribution pour permettre aux élèves de ces classes, d’avoir huit heures de pratique sportive par semaine. Pour cela, près de 400 encadreurs vont être recrutés. Le recrutement a même déjà été lancé, hier lundi 13 mars 2017.

Création de 93 associations sportives communales

Après avoir mis les élèves au sport dans les classes sportives, il faut aussi mettre les enfants qui sont hors des écoles dans le sport. Ainsi, le ministre Homéky annonce la création de 93 associations sportives communales dans 76 communes en plus des 13 arrondissements de Cotonou, et les quatre universités du Bénin. Il s’agit, en accord avec les mairies, de sélectionner des talents pour installer une équipe des plus de 20 ans, et une des moins de 20. Les équipes vont être formées à l’issue d’un tournoi où des techniciens vont sélectionner les joueurs. Les disciplines retenues à ce niveau sont le football, le handball, le basket-ball, l’athlétisme et accessoirement le volley-ball. 744 encadreurs et animateurs sportifs vont être engagés pour encadrer ces équipes communales. L’Etat va payer ces encadreurs et mettre à disposition les équipements nécessaires. Les expertises vont venir de l’intérieur comme de l’extérieur du Bénin.

Création de 12 académies départementales

Quand on a mis les élèves au sport dans les écoles et associations au niveau des communes, il faut trouver l’endroit où placer les talents qui vont émerger de ces deux entités. C’est alors que le gouvernement à travers le ministère des sports, a pensé à la création de 12 académies départementales. Le stade René Pleven d’Akpakpa va céder la place à l’académie du Littoral. Cette académie sera une académie nationale et le siège de la mise au vert des équipes nationales, et des athlètes qui se préparent pour des compétitions internationales. Il est prévu, selon les explications d’Oswald Homéky, des compétitions pour les classes sportives et les associations sportives communales. Au cours de ces compétitions, les talents vont être détectés. Ce sont ces talents qui vont intégrer les académies bien équipées. Ils seront formés dans de bonnes conditions. Ces académies ont pour vocation de fournir de bons joueurs aux équipes nationales et aux clubs.  

Des infrastructures               

La mise en œuvre des ces trois projets implique la construction d’infrastructures adéquates. Le programme d’action du gouvernement dans le secteur du sport prévoit la construction de 85 stades communaux et départementaux. Il est prévu la réfection du stade de Général Mathieu Kérékou. Le Hall des arts, sports et loisirs de Cotonou va disparaitre pour laisser la place à une zone sportive où les sports de mains ont droit de cité. D’autres zones sportives seront installées dans les communes. Chaque commune a droit à un stade aux normes, avec pelouse, piste d’athlétisme, terrains de sport de mains et une tribune de 100 à 300 milles places. Il est prévu la construction de boulodrome, d’un gymnase.

Une  chaîne de radio et de télévision uniquement sport

Tous ces projets vont permettre un réel décollage du sport béninois. Le sport étant devenu une grosse entreprise, il faut une bonne médiatisation. Il faut permettre aux Béninois de suivre les compétitions des associations sportives communales, des classes sportives et des académies. Aussi, le public a droit aux nouvelles des ces équipes nationales et de ses athlètes. Alors, le ministre Homéky veut transformer les chaînes de radio Ado Fm et Ado Télévision, en une chaîne dédiée uniquement au sport. Cela va permettre véritablement de révéler aux Béninois et au monde les talents d’ici.

C’est donc un programme ambitieux qu’Oswald Homéky et son équipe, avec l’appuie du gouvernement et du secteur privé, vont mettre en œuvre pour le rayonnement du sport béninois. Ce programme nécessité de gros investissements. C’est pourquoi, il sera introduit à l’assemblée nationale dans les tout prochains jours, la loi sur l’organisation et le financement du sport au Bénin. Mais déjà, la défiscalisation des équipements sportifs est inscrite au budget général de l’Etat exercice 2017