La Nouvelle Tribune

Rosine Soglo : Qu'est-ce qui pousse le président Talon à vouloir réviser en urgence la constitution

Rosine Soglo, la doyenne de l'Assemblée ne veut pas d'une étude en urgence du projet de constitution soumis par le président de la République, Patrice Talon. Rosine Soglo a fait une intervention après l'annonce du président de l'Assemblée nationale Adrien Houngbédji et menace de ne pas se laisser faire.

L'annonce de l'étude en urgence du projet de constitution n'est pas du goût de tout le monde. Mme Rosine Vieyra Soglo fait partie de cette partie du peuple qui s'étonne de la démarche du président Houngbédji, sous l'impulsion du président de la République. Elle l'a fait savoir lors d'une intervention à l'Assemblée nationale. Intervention que LNT vous propose en extrait mais également en audio intégrale (partie réservée aux abonnés)

"Monsieur le président (Houngbedji), moi je ne suis pas d'accord pour la question d'étudier notre constitution en urgence. En nouvelle session extraordinaire je suis d'accord, mais en urgence, qu'est-ce qu'il y a d'urgent monsieur le président? Actuellement, qu'est-ce qu'il y a d'urgent pour que toute affaire cessante on se mette à réviser la constitution? Alors qu'il y a tellement, monsieur le président, ce n'est pas à vous que je vais le dire, tellement d'autres problèmes, la misère du peuple, le développement, notre constitution, il y a un quart de siècle que nous l'avons. " a d'abord lancé l'ancienne première dame.

"je ne dis pas qu'elle est parfaite, aucune oeuvre humaine n'est jamais parfaite (...) il n'a jamais été dit nulle part dans la constitution qu'elle soit révisée d'urgence (...) Mais cette constitution, elle concerne toute la nation, Monsieur le président, elle concerne notre vie. Qu'est-ce qu'il y a d'urgent? Qu'est-ce qui pousse le président le président Patrice Talon à vouloir réviser la constitution en urgence? Qu'est-ce qu'il y a d'urgent? Le pays brûle? On est en guerre? Qu'est-ce qu'il y a? Qu'on nous laisse le temps! Le pays n'est pas content, Est-ce que le président Talon écoute le pays? (...) Son peuple lui demande {accessText}à manger, de ne plus avoir de problème de lèpres (...) Que les gens de Malanville sont malades... (...) D'accord pour une session extraordinaire, mais pas d'urgence. (...) Je vais reprendre mon bâton de pèlerin avec Hercule et aller dans le pays pour lui dire, non non et non, il n'y a pas d'urgence.

Ecoutez l'audio de la déclaration de Mme Rosine Soglo

{/accessText}