La Nouvelle Tribune

«La démission du ministre de la défense...est l’illustration du malaise profond » dixit Michel Adjaka

Michel Adjaka, le président de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) ne rate aucune occasion pour soulever les écarts du gouvernement et donner l’alerte.

Un statut qui lui va comme un gant. Dans une analyse postée sur sa page facebook, comme il a pris l’habitude depuis peu, il soutient que la démission du ministre de la défense loin d’être un évènement banal et est caractéristique d’un malaise profond dont la finalité est l’affaiblissement des couches vulnérables. 

POST DE MICHEL ADJAKA SUR LA DÉMISSION DU MINISTRE AZANNAI

Notre pays va très mal. La vision dirigiste portée par le projet de loi portant révision de la constitution du 11 décembre 1990, caractérisée fondamentalement par le recul des libertés, de la démocratie, la promotion de l'impunité et de la corruption, expression de cette profonde aspiration, n'est que la manifestation de cette vision inadmissible et intolérable après 27 années de renouveau démocratique. 
La démission du ministre de la défense, loin d'être un évènement banal, est plutôt l'illustration du malaise profond qui s'est accaparé depuis peu de notre pays, avec pour conséquences l'affaiblissement des couches sociales les plus vulnérables de notre nation et l'enrichissement d'une minorité déjà à l'aise financièrement. 
Je compte sur le génie du peuple béninois pour exorciser et conjurer cette situation. 
Je dis merci au ministre AZANNAI pour cette courageuse, sage et salutaire décision qu'il a prise le jour de la première marche de l'UNAMAB et des forces sociales engagées contre le projet de révision constitutionnelle.
Je lui souhaite bon retour au front pour le combat patriotique et républicain à l'effet de rentabiliser cet investissement très rare et certain.

Michel ADJAKA