La Nouvelle Tribune

Crise à la Cps

Dans le même temps, le superviseur général ainsi que les autres membres de la commission sne devront en aucun csa perdre de vue l’enjeu. Ce qui doit se manifester la mise en avant de l’intérêt supérieur de la Nation en oubliant leurs bords politiques. Seul le consensus sdevra guider leurs actions au sein de la Commission politique de supervision de la Lépi. Tout acte partisan que ces membres de la Cps-Lépi poseront, est un pas vers une Lépi biaisée. Et c’est cela que doit éviter le camp des opposants. Car, une politique de chaise vide de leur part, laisserait libre champ à leurs adversaires qui ne se priveront pas d’orienter la Lépi en leur faveur. Il est donc impérieux que le consensus prévale afin que la Lépi soit sauvée.

Benoît Mètonou