La Nouvelle Tribune

Détention du maire de Dangbo

Le peuple voudrait bien le savoir. Toutefois, il reconnaît avoir donné quant à  lui des instructions au Procureur de la République près le tribunal de Porto-Novo pour qu’il interjette appel. Ce qui ne résout toujours pas le flou qui pèse sur la lettre. Car, soit la lettre brandie en question est fausse, soit l’auteur de la lettre s’est trompé de destinataire. Ou encore et le Procureur Général et le ministre de la justice font dans une certaine mesure rétention d’informations. Le peuple attend donc les clarifications pour comprendre l’origine de la lettre.

Benoît Mètonou