La Nouvelle Tribune

Réconciliation Soglo/Houngbédji

Pour le père, il faut rendre à César ce qui est à César . C’est pourquoi il pense que bien que Léhady soit son fils, il mérite ses hommages pour « son acharnement et sa détermination à lever certains obstacles ». Il le remerciera également pour sa disponibilité et son rôle à maintenir la troupe dans le droit chemin.  Venant de Adrien Houngbédji t de Nicéphore Dieudonné Soglo, ces hommages et fleurs ne sont sûrement pas usurpés. Devrait-on conclure que Léhady Soglo est totalement dans la Cour des Grands ?

B.M.