La Nouvelle Tribune

Lettre ouverte au président de l'assemblée nationale

3. Réduire notre système démocratique uniquement à un gouvernement des riches.
Au lendemain de la célébration des cinquante ans de l’indépendance de notre pays, une telle tendance comporte des risques énormes d’exclusion et de déraillement. C’est pourquoi je voudrais en appeler très respectueusement à votre sens de responsabilité pour endiguer la nouvelle dérive dans laquelle certains Députés s’apprêtent à entraîner la démocratie béninoise.
Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression des mes meilleurs sentiments.