La Nouvelle Tribune

Signature d’accord de partenariat : l’Uac, la Hegt et l’Eic dauphine unies pour la professionnalisation de la formation académique

En vue de mutualiser les efforts pour la professionnalisation des formations universitaires, l’Université d’Abomey-Calavi a procédé avec la Haute école de gestion et de technologie (Hegt) et l’Ecole internationale de Cotonou dauphine (Eic dauphine) à la signature d’accord de partenariat. C’était ce vendredi à la salle des actes du Rectorat.

La professionnalisation de la formation académique est aujourd’hui le défi des universités du Bénin. Pour le relever, l’Université d’Abomey-Calavi, la Haute école de gestion et de technologies et l’Ecole internationale de Cotonou dauphine ont décidé de mettre en commun leurs efforts. Et dans ce sens, elles ont procédé vendredi 07 mars dernier lors d’une cérémonie organisée à la salle des actes du Rectorat de l’Uac, à la signature d’un accord de partenariat. Cette signature d’accord de partenariat est selon le Recteur de l’Uac, le Professeur Brice Augustin Sinsin, une exigence du Conseil africain et malgache des enseignements supérieurs. Elle vise, selon Docteur Rosalie Worou, à promouvoir la mobilité des enseignants, des chercheurs et des étudiants, la coordination d’activités pédagogiques, l’élaboration et l’exécution de projets de recherches scientifiques communs. Cet accord aidera également à l’élaboration et l’harmonisation des curricula de formation entre les universités publiques et privées. Pour le Président-fondateur de l’Hegt, Epiphane Koudéssi, ce partenariat est une nécessité pour les universités privées. Il vient «compléter les nombreuses démarches administratives engagées pour la professionnalisation de la formation académique». D’une durée de 5 ans renouvelable par tacite reconduction, ce partenariat «gagnant-gagnant», est l’aboutissement d’un long processus qui a débuté il y a des années. Il permettra à en croire le Révérend Florentin Santos, Directeur général de l’Eic dauphine, de «mettre en marche le moteur du développement (l’éducation et la formation)». Et c’est pourquoi, il invite les différentes parties à s’engager sérieusement. Soulignons qu’en plus de son accord de partenariat avec l’Uac, la Haute école de gestion et de technologie a également procédé à la signature d’un accord de partenariat sectoriel avec l’Institut de Mathématiques et des Sciences physiques.