La Nouvelle Tribune

Journée internationale du chat : mythe et superstition autour d’un animal qui se mange au Bénin

Vendredi 08 août dernier,  c’était la journée internationale du Chat qui n’a pas été officiellement célébrée au Bénin où cet animal domestique demeure malgré le temps qui passe, au cœur des mythes, superstitions pour certains et ardemment recherchés par d’autres amoureux de sa chair à qui on confère pouvoirs et  succulence.

Le chat n’a pas été célébré au Bénin le 08 août dernier, journée à lui consacrée.  Et ce n’est pas parce qu’il est moins aimé au Bénin qu’ailleurs.  «Le chat est un animal domestique que j’élève pour ne pas avoir affaire aux souris» affirme maman Rosine, résidant à  Zogbadjè (Abomey-Calavi). La soixantaine, guérisseuse traditionnelle, elle connaît bien les chats.  «Le mâle est un éternel ambulant. Il est difficile à domestiquer, toujours à la recherche de femelle. C’est la femelle qui par contre, est docile.  Le mien, mâle sort souvent  et je ne peux rien contre car il est naturellement ainsi. »

Apprécié et élevé pour son efficacité à assurer la garde contre les rongeurs, les souris notamment, le chat n’est pas moins un animal ordinaire dans les cultures béninoises. «Avant tout, le chat est un animal rigide, très rusé et intelligent » apprend Broda Houkanrin,  spiritualiste, adepte du fétiche Dan -serpent- vivant à Porto-Novo. Selon lui, « qui a l’intelligence du chat doit être surdoué ». Au-delà de cette aptitude, à l’en croire le chat est un animal très utilisé dans les pratiques occultes.  « Tout sur le chat peut  servir à quelque chose », révèle-t-il.  Le chat explique le spiritualiste Houkanrin, « est un animal qui ne fait jamais un sommeil profond. Voilà pourquoi les sorciers s’en servent ». il renchérit : « l’animal est éveillé et sévère devant sa proie ou son adversaire. Le sorcier qui choisit le chat pour ses actions occultes nocturnes est sans pitié ».

Dans ce service occulte, les chats sont utilisés selon leurs couleurs. « Chaque couleur de chat a sa signification. Le chat noir dans la nuit noir est sans pitié, le chat blanc moins terrifiant s’utilise par les sorciers pour de simples actions et le chat jaune est celui  qui maîtrise tous les terrains » a-t-il précisé. Toutefois rappelle le spiritualiste «Tout animal est utilisable pour les sorciers »  mais indique-t-il, «le chat figure parmi les animaux les plus adulés ». Tout ce mystère et les superstitions autour du chat font peur à certains comme maman Lolo. «Moi je déteste tout simplement les chats car les mécréants s’en servent pour nuire facilement aux gens.  J’ai été victime » a-t-elle lancé refusant de poursuivre les échanges sur le chat.

Animal qui se mange

Le chat est aussi aimé pour sa chair. «C’est un animal utile qui est tué pour être consommé » se désole maman Rose qui reconnaît que sa chair est « très succulente ».  Même autour de sa viande cuite,  la superstition demeure. « Sa viande chez  nous, est considérée comme une antidote contre les attaques spirituelles et les envoutements. Mes ancêtres appellent  la viande du chat  Kinglo, littéralement – rempart aux querelles-». Dans cet univers de superstition, il y a des imperturbables comme  M. Pierre, époux de maman Rosine. Pour lui, « le chat est tout simplement un chat ».

Lionel Fagla (Stag)& Olivier Ribouis