La Nouvelle Tribune

Coopération bénino-sud-coréenne : Iyf obtient l’accord de siège pour continuer ses œuvres d’éducation des jeunes

Au Bénin depuis 2009 l’Ong sud-coréenne International youth fellowship (Iyf) a désormais l’accord de siège sur le territoire béninois. La cérémonie de signature de cet important document entre le gouvernement béninois représenté par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et le président de l’Ong Iyf, le Révérend Kwang Woon Kim a eu lieu vendredi dans les locaux dudit ministère en présence des jeunes béninois et de la presse. 

«La signature du présent accord siège facilitera davantage les conditions de travail de l’Ong Iyf sur le territoire béninois et lui permettra de devenir une force de transformation positive de la jeunesse béninoise» a déclaré le Révérend Kwang Woon Kim. Son Ong à travers ses branches, a-t-il dit, «intervient dans les domaines de la sensibilisation des jeunes en vue de leur insertion sociale, de la formation en langues étrangères, en outil informatique et en instruments de musique et de la formation des jeunes béninois sur les valeurs civiques et morales».

Dans ce cadre, selon M. Kim, au Bénin, Iyf développe plusieurs programmes dont «Good news corps qui permet d’éduquer les jeunes à servir leurs communautés et à valoriser l’être humain». L’Ong Iyf est surtout connue pour la tenue annuelle du Camp mondial de jeunes et des camps régionaux et nationaux aux cours desquels assurent son président, «les jeunes acquièrent de nouvelles aptitudes professionnelles…reçoivent des formations de développement personnel qui les transformeront en vrais leaders». De 2009 à ce jour, renseigne une plaquette de Iyf, plus de 25000 jeunes béninois ont été impactés. Iyf a aussi un programme de bourses d’étude mettant en partenariat l’Université d’Abomey Calavi et les universités sud-coréennes. En 2014, ce programme a permis à deux jeunes béninois d’aller en Corée du Sud pour des études d’une durée de 04 ans. Tout en reconnaissant l’importance des œuvres d’Iyf, le représentant du gouvernement béninois a exhorté le révérend Woon Kim à poursuivre dans ce sens puisqu’il soutient qu’«une jeunesse défaillante aujourd’hui équivaut à des leaders défaillants demain».