La Nouvelle Tribune

Festival international de Porto-Novo: Près de 400 comédiens mobilisés pour le lancement

Démarrées depuis le 04 janvier 2016, les activités du Festival international de Porto-Novo se poursuivent dans la ville capitale. Le vendredi dernier, c’est l’ouverture officielle par le maire de Porto-Novo, président du comité d’organisation de ce festival.

Et c’est le stade Charles de Gaule de Porto-Novo qui a servi de cadre à l’évènement. Diverses autorités politico-administratives étaient mobilisées pour la circonstance, notamment le préfet de l’Ouémé, des députés sans oublier des têtes couronnées de la ville.

Près de 400 comédiens, danseurs étaient sur scène le vendredi écoulé au stade Charles de Gaule pour la circonstance et pour la représentation de « La nuit du songe ». C’est le célèbre metteur en scène, Alougbine Dine, qui a plongé le public venu massivement pour suivre la cérémonie officielle d’ouverture du Festival, dans le passé du temps de l’esclavage jusqu’à nos jours. Ainsi, durant 1 heure 30 minutes, des chants révolutionnaires ont été exécutés par une fanfare qui rappelle les barbaries du passé sans oublier les mémoires sombres des incessants coups d’Etats. Une vraie nostalgie pour le public porto-novien.

Emmanuel Zossou promet des éditions meilleures

Avant ce spectacle proprement dit, le maire de la ville capitale, Emmanuel Zossou, dans son discours d’ouverture, a déclaré « avec les enseignements qui seront tirés de cette première édition, nous prenons l’engagement de nous bonifier pour vous offrir des éditions meilleures les années à venir permettant ainsi à ce grand évènement de servir de moteur à cette nouvelle Porto-Novo résolument engagée sur la voie de l’émergence ».

L’idée de l’institutionnalisation du festival de Porto-Novo

Dans son allocution, le maire Emmanuel Zossou,déclare  que la ville capitale doit prendre un nouveau départ. « Nous voulons au cours de cette mandature lancer la construction d’une ville moderne respectueuse des valeurs du territoire et tournée vers son avenir. Et nous avons pensé que l’une des pistes de solution est l’institutionnalisation d’un évènement à la taille du Festival international de Porto-Novo, un rendez-vous annuel pendant lequel les filles et fils de Porto-Novo célèbrent leur unité et montrent à la face du monde leurs richesses culturelles et patrimoniales » a déclaré Emmanuel Zossou.

Le maire Emmanuel Zossou apporte des clarifications sur le festival

Profitant de cette opportunité qui lui est offerte, le maire de Porto-Novo a tenu à clarifier les raisons de cette initiative, contrairement à des informations distillées comme étant un évènement concurrentiel.

« Le festival de Porto-Novo, comme beaucoup le pensent et le disent, n’est pas en concurrence avec les autres évènements qui s’organisent déjà dans la ville.. » a-t-il martelé avant de préciser que «  au contraire, nous ambitionnons de les consolider et de jouer pleinement le rôle qui est le nôtre. Les services compétents de l’administration municipale sont à pied d’œuvre pour recenser ces évènements afin de mettre en place un agenda culturel pour la ville. Ceci permettra de mieux orienter nos appuis au secteur… ». Aussi espère t-il que «  la conjugaison de ce festival avec d’autres initiatives produira à coup sûr, la mutualisation de nos efforts pour mieux faire face aux défis du développement de nos cités ».

La messe de l’Epiphanie célébrée dimanche dernier à la cathédrale Notre Dame

Le Festival international de Porto-Novo et la fête annuelle de l’Epiphanie, célébrée chaque premier dimanche du mois de janvier dans la ville capitale se donnent désormais la main. Cette fête rime désormais avec le Festival international de Porto-Novo pour donner une réjouissance populaire jamais enregistrée dans la ville de Porto-Novo. C’est dans ce cadre que la messe de l’Epiphanie a été célébrée hier à la cathédrale Notre Dame de Porto-Novo par l’Evêque de la ville, Aristide Gonsallo. A la suite de cette messe où on  a enregistré la présence effective du maire de Porto-Novo, du préfet de l’Ouémé, et d’autres personnalités de la ville, place a été donnée aux réjouissances populaires et une mise en scène au grand marché de Porto-Novo dans le premier arrondissement. Des animations diverses ont été enregistrées au village du festival sur l’esplanade de l’Assemblée nationale, avec des artistes de Porto-Novo et des communes environnantes telles que Avrankou, Adjarra, Sèmè-Kpodji, Aguégués, notamment Yédénou Adjahoui junior, Qualifié, Sèna Joy, Tcheffon, Gankpon Gbèsé et autresr

Le président Houngbédji apporte sa touche

Dans le cadre de festival international de Porto-Novo, une délégation conduite par le maire de la ville capitale, Emmanuel Zossou, a été reçue le lundi écoulé en audience au cabinet du président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji. Ceci pour s’enquérir des préparatifs de ce festival. Ainsi, le président Adrien Houngbédji et le Parlement béninois appuient fortement l’organisation de la première édition du Festival international de Porto-Novo. A cette occasion, le président de l’Assemblée nationale a prodigué ses conseils et orientations pour la réussite de cette importante manifestation. A l’issue des échanges, le maire Emmanuel Zossou a donné un bref aperçu du programme du festival.