La Nouvelle Tribune

Adjarra : Moussa Saka fait don de 120 lampadaires solaires à la commune

Le développement de la commune d’Adjarra préoccupe à plus d’un titre Moussa Saka, digne fils de cette commune. Ainsi, pour emboiter le pas à son feu père Séfou Saka qui a beaucoup fait pour la commune d’Adjarra, Moussa Saka, a fait don de 120 lampadaires solaires à la commune, à raison de 20 lampadaires solaires par arrondissement.

Le geste magnanime a été bien accueilli par la population locale, ainsi que les conseillers communaux, élus locaux, sages, dignitaires et membres des sections et sous sections du Parti du Renouveau Démocratique, dont le donateur est membre. C’est pour marquer d’une empreinte indélébile cet acte, que Moussa Saka a été reçu hier, au domicile du député Edmond Zinsou à Adjarra. Il a été officiellement présenté aux populations et aux différentes structures de son parti.

« Le développement de la commune d’Adjarra concerne personnellement beaucoup à travers les œuvres de mon feu père. L’état dans lequel se trouve notre commune doit interpeller tout un chacun de nous. », a déclaré Moussa Saka.

C’est pour cette raison dira t-il, qu’il a décidé de participer au développement de sa commune natale, et a un plan d’actions pour cette commune qui ne se limite pas seulement à la pose de lampadaires solaires. Selon lui, il ne pourra rien faire sans y associer les élus locaux et responsables à divers niveaux du PRD d’Adjarra. Le donateur a promis d’investir davantage dans d’autres secteurs tels que les infrastructures sanitaires, les infrastructures scolaires, l’appui aux déshérités et autres.

Le maire d’Adjarra, Michel Honga, n’a pas manqué de dire sa satisfaction face à ce geste. Selon lui, Moussa Saka a voulu emboiter le pas à son feu père qui a beaucoup fait pour la commune.

« Nous ne pouvons que le remercier, prier pour lui et pour toute sa famille », a martelé Michel Honga.

Profitant de cette opportunité, il a lancé un vibrant appel à d’autres fils natifs de la commune, afin qu’ils emboitent le pas à Moussa Saka pour un réel développement d’Adjarra