La Nouvelle Tribune

Abomey-Calavi : Les voleurs en quête du cuivre vandalisent le réseau électrique à Adjagbo

Dans la nuit du jeudi au vendredi dernier, les divorcés sociaux ont posé un acte de vandalisme sur les installations de la société béninoise d’énergie électrique (Sbee) dans le village de Adjagbo dans la commune d’Abomey-Calavi.

Un coffret avec le disjoncteur compact, c’est le butin emporté par ces voleurs de câbles qui, ne sont pas à leur premier essai. Selon le directeur régional Atlantique de la Sbee, Saturnin Houénou,  il a fallu plusieurs heures de coupure avant que les services compétents ne se rendent compte de la situation. Il a expliqué que les voleurs ont défoncé le cadenas d’un organe de coupure qui se trouvait à 50 mètres, ce qui leur a permis d’isoler le courant électrique au niveau du transformateur, et ils ont pris tout leur temps pour descendre le câble et  le coffret, avec lesquels ils sont partis.

« Ils sont en quête du cuivre, parce que dans le câble volé il y a du cuivre. Au niveau des compacts il y en a qui sont en cuivre » s’est désolé le directeur régional qui confie qu’il faut des millions pour pouvoir réparer la panne causée par ces hors-la-loi.

Pour limiter les dégâts, le directeur régional a appelé les uns et les autres à la vigilance, et a demandé au gouvernement de prendre un certain nombre de dispositions en ce qui concerne la vente de la ferraille en République du Bénin. Cet acte de vandalisme du réseau électrique, qui n’est pas le premier dans la commune d’Abomey-Calavi devrait amener les autorités à redoubler d’ardeur afin de trouver une solution à même de sécuriser les installations pour le bonheur des abonnés