La Nouvelle Tribune

Mandats d’arrêt/Affaire Fbf: Décision de la Cour d’appel de Cotonou

Les membres du bureau du comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fbf) élus le 9 juin 2016, sont sortis d’affaire. Ainsi que les membres du Comité de normalisation que la Fifa a installés entre temps, pour gérer la crise au sein de la famille du football du Bénin

La chambre d’accusation de la Cour d’appel de Cotonou a prononcé en chambre de conseil, l’annulation des mandats d’arrêt décernés contre eux, déclarés nuls et de nul effet. La décision prononçant cette nullité est datée d’hier 8 mars 2017, et cosignée par le président Faustin Anagonou et le greffier Christophe Cheou.

Pour rappel, le 11 juillet 2016, la justice béninoise à travers le juge Issoudine Ibrahim, juge d'instruction du Tribunal de Porto novo, a émis des mandats d'arrêt contre tous les membres élus du Bureau de la Fédération Béninoise de Football, dirigée par Anjorin Moucharafou, ainsi que tous les membres du Comité de Normalisation conduit par Rafiou Paraïzo. Ceci, parce que le jeudi 9 juin 2016, les membres du bureau exécutif de la FBF élus lors du congrès organisé au forceps le 10 juin 2016, doivent comparaitre devant le juge de même que les membres du CONOR. Mais ces derniers n’ont daigné se présenter à l’audience.

Ces différentes personnes sont poursuivies pour deux chefs d’accusation, à savoir : rébellion contre décision de justice, faux et usages de faux. L’affaire semble donc close avec cette décision de la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Cotonou. D’ailleurs, les faits ont considérablement évolué depuis. Et les différentes parties en conflit ont même signé le 21 décembre 2016 un protocole d’accord au palais de la présidence, pour une réconciliation de la famille. Même si les informations reçues ne sont pas celles espérées par le public sportif, les lignes bougent