La Nouvelle Tribune

PANGEA IX: L’Onpb salue le sens de responsabilité du gouvernement Talon

L’Ordre national des pharmaciens du Bénin (Onpb), dirigé par Dr Toukourou, a félicité le gouvernement du Président Talon tout en faisant des propositions pour en découdre définitivement avec la vente illicite de faux médicaments au Bénin, après le déroulement de l’opération Pangea IX. C’est à travers un point de presse déroulé dans les locaux de l’institution à Cotonou, mardi 7 mars.

80 tonnes de faux médicaments saisis en une seule opération, celle dénommée Pangea IX, qui s’est déroulée le 24 février 2017. C’est une première en 20 ans de combat, et c’est à mettre à l’actif du gouvernement Talon qui doit poursuivre la lutte en faisant appliquer rigoureusement les textes régissant le secteur pharmaceutique au Bénin. C’est ce que souhaite l’Ordre national des pharmaciens du Bénin présidé par Dr Toukourou Moutiatou, qui a salué mardi 7 février au siège de l’institution à Cotonou, le sens de responsabilité du gouvernement Talon, à travers un point de presse. D’après la Présidente de l’Onpb,  le déroulement de l’opération Pangea IX est la manifestation politique du nouveau régime, qui prend à cœur la santé de la population béninoise.

« Cette volonté est bien en phase avec le combat que mène l’Ordre depuis son installation en 2011, à travers plusieurs initiatives sans un appui politique», s’est elle réjouit.

Au cours du point de presse, pour mieux éclairer la lanterne des journalistes, les conférenciers sont revenus sur le contexte et l’historique de l’opération qui a entamé le déclin de la pharmacie à ciel ouvert de faux médicaments au cœur de Dantokpa: "Adjégounlè". Selon le pharmacien Dr Falilou Adébo, il s’agit d’une initiative qui tire ses sources de l’appel de Cotonou et des combats menés par certains anciens présidents de l’Onpb, mais banalisés par le régime défunt de Boni Yayi. Ainsi, à travers Pangea IX, « le gouvernement du Président Patrice Talon vise à sensibiliser la population sur les dangers des faux médicaments, à démanteler les réseaux des trafiquants de faux médicaments, et engager des poursuites judiciaires contre les personnes impliquées puis intercepter, saisir et détruire les stocks de médicament provenant du commerce ou du trafic illicite de produits pharmaceutiques ».

Pour une meilleure accessibilité aux médicaments de qualité

L’Onpb étant conscient de l’enjeu que constitue l’accessibilité des médicaments génériques à moindre coût aux populations, une fois la vente illicite définitivement supprimée, il a annoncé, à l’occasion de son point de presse, les prochains chantiers sur lesquels le gouvernement Talon devrait s’engager après Pangea IX. Selon Dr Arthur Gonçalves, le Président Talon aiderait davantage le secteur pharmaceutique en rapportant les arrêtés à polémique du régime défunt, ayant favorisé la naissance d’un second ordre et la prolifération des faux médicaments au Bénin.

« Sans cette mesure qui devrait réorganiser le secteur pharmaceutique, la lutte ne saurait être efficace sur le long terme », justifie-t-il.

A la suite de cette proposition, Dr Arthur Gonçalves fait une série de suggestions. Au nombre de celles-ci, il conseille que la Commission Technique des Autorisations de Mise sur le Marché (Amm), évite la multiplicité anarchique des génériques et des spécialités pour une même molécule, mais favorise par contre le rapport qualité/prix pour que le nouveau générique ou médicament princeps qui arrive sur le marché soit efficace et moins cher d’au moins 30% comparativement à celui déjà enregistré. Par ailleurs, il plaide pour la création d’une structure pérenne de lutte contre la criminalité pharmaceutique et l’Agence de Médicaments, et suggère la dépolitisation de l’Assurance Maladie, précédemment appelé Ramu