La Nouvelle Tribune

Bénin: Pose de la première pierre de la salle de cinéma et de spectacles CANAL OLYMPIA WOLOGUEDE

A l’instar des grandes villes africaines telles que Yaoundé au Cameroun, Ouagadougou au Burkina-Faso, Dakar au Sénégal, Cotonou, la ville vitrine du Bénin, sera bientôt dotée d’une salle de cinéma et de spectacle modernes respectant les standards internationaux de sécurité et de confort.

Un projet qui cadre parfaitement avec la vision du Maire contenue dans son projet de ville « Cotonou Pacte 2020 » qui consiste à hisser Cotonou au rang des grandes métropoles d’Afrique et du monde. Dénommée Canal Olympia Wologuèdè, cette infrastructure, fruit du partenariat entre la Municipalité de Cotonou et le groupe Vivendi, vise à répondre au besoin d’accès à plus d’activités de loisirs et de divertissements souvent exprimé par les populations de Cotonou.

La cérémonie officielle de la pose de première pierre s’est déroulée hier, mercredi 15 mars 2017, sur le site à Wologuèdè dans le 8ème arrondissement en présence de plusieurs personnalités politico-administratives, telles que les autorités municipales, locales, les représentants du gouvernement, les responsables du groupe Vivendi et bien entendu les populations de la ville de Cotonou. Selon les caractéristiques de l’ouvrage présenté par le directeur des services techniques de la Mairie Mr Lambert K. AYITCHEHOU, il est prévu 432 plaques solaires représentant environ 700 m2 et 12 batteries d’une puissance globale de 360 KW pour l’alimentation en énergie électrique.

Accessoirement au bâtiment, le Maire Léhady SOGLO a négocié la réalisation  de certains travaux d’aménagement et d’assainissement dont notamment le pavage et l’assainissement de la bretelle conduisant au cabinet du Maire, en la raccordant aux rues 8.002 et 8.016, et en assurant son éclairage par la mise en place de lampadaires solaires. Aussi, faut-il ajouter la réhabilitation de l’aire de jeu de Sainte Rita, qui est l’actuel terrain de sport du CEG Sainte Rita.

D’une capacité de 300 places assises modulables pour une représentation en plein air rassemblant plus de 3000 personnes, la salle dont la première pierre vient d’être posée sera dédiée à la projection de films, à l’organisation de concerts d’artistes béninois et étrangers, ainsi qu’à l’accueil de stand-up d’humoristes, selon les responsables du groupe Vivendi. Elle sera dotée des équipements de projection et de sonorisation numériques les plus récents, et du matériel professionnel de projection numérique-polyvalence de sources, et surtout au format cinéma DCP, sur un écran dont la base est de 14,5 mètres en format « scope », avec Son Dolby 7.1. Pour le directeur du développement CANAL OLYMPIA Mr Lionel LABARRE, le concept se veut un incubateur de talents à travers l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes africains.

Pour le Maire de la commune de Cotonou Léhady Vinagnon SOGLO, artisan de ce projet, la construction de ce joyau en plein cœur de Cotonou, permettra de changer le visage de la ville et d’ouvrir une nouvelle ère pour le cinéma béninois. C’est pour cette raison qu’i a salué cette initiative du groupe Vivendi. L’édile de Cotonou en a profité pour remercier très sincèrement Mr Venance GNIGLA, président exécutif du groupe BOLLORE BENIN, qui a été la cheville ouvrière entre les autorités municipales et les responsables du groupe Vivendi. « Votre concept est moderne, innovant et éco-responsable », a-t-il déclaré avant de poursuivre en ces termes : « C’est le signe tangible que vous êtes à l’écoute de votre époque…. Nous savons que ce lieu sera un tremplin et un incubateur de talents pour notre pays ».

L’autorité municipale se réjouit de vivre ce moment qui marque la renaissance du septième art à Cotonou, surtout dans un contexte où la totalité des mythiques salles de cinéma de la ville a fermé. Pour finir, le Maire Léhady V. SOGLO n’a pas manqué de remercier tous les membres du conseil municipal de Cotonou, pour avoir manifesté leur soutien à la réalisation de ce projet. Visiblement comblé et satisfait de l’aboutissement de ce projet, le chef du 8ème arrondissement Mr Raphael EDOU a, au nom de sa population, félicité et remercié le Maire pour avoir tenu ferme malgré les campagnes d’intoxication. Séduit par cette cérémonie qui marque le démarrage des travaux prévus pour durer environ quatre mois, le représentant du ministre du tourisme et de la culture n’a pas pu cacher ses impressions. « C’est une façon de ressusciter le cinéma », s’est-il réjoui, avant de rassurer le Maire et ses partenaires de l’accompagnement sans faille du ministère de la culture.   

Notons qu’avant la pose de la première pierre, les deux parties ont procédé à la signature du contrat de partenariat dans la salle de délibération du conseil municipal