La Nouvelle Tribune

Libération du domaine public : Toboula nettoie Agla, carrefour Adjaha, carrefour Godomey magasin

Fétiche, boutiques, cafétérias et autres  infrastructures érigées sous l’emprise du domaine public ont été balayé par la grosse machine. Rien n’y a résisté à l’artillerie déployée par le préfet Modeste Toboula.

 Accompagné du directeur général du développement urbain Gislain Hounnou, le préfet du littoral est resté ferme et constant. « Il faut assumer. Il est arrivé que nous avons eu à faire un certain nombre d’opération qui n’ont pas été très bien apprécié et face à cela, le chef de l’Etat a décidé que les cas où il y a eu destructions sauvages où les populations n’ont pas d’endroit pour replacer leurs fosses sceptiques, que ces cas de façon exceptionnelle soient enregistrés et que l’Etat déploie les ressources financières pour réparer », a évoqué Modeste Toboula.

Le directeur général du développement urbain estime pour sa part, qu’au-delà de toute la conception qu’ils ont eu à faire de façon théorique, qu’il y a des cas de figure qui se présentent sur le terrain et qui échappent à la conception de départ, donc il faut être présent entend qu’averti pour apprécier.

Modeste Toboula ne veut pas faire les choses à moitié. « Il ne serait pas bien qu’on fasse le travail à moitié et l’arrêter du fait des erreurs constatées » a-t-il insisté.