La Nouvelle Tribune

Soudan du Sud : Obama autorise la sanction des fauteurs de trouble

Les auteurs d’actes de violence, d’obstruction aux efforts de paix ou d’atteintes aux droits humains seront désormais sanctionnés par les Etats-Unis. Ainsi en a décidé le président américain Barack Obama qui a autorisé par décret les administrations américaines à procéder à des gels d'avoirs et des interdictions de visas à ces personnes.

Les sanctions américaines n’épargneront personne. Que se soient parmi les rebelles ou les membres du gouvernement du sud-soudanais, toute personne fautive subira la rigueur de la maison blanche.

Les combats s’intensifient entre les camps rivaux de l’ex-premier ministre Riek Machar et du président Salva Kiir qui n’ont pas respecté le cessez-le-feu obtenu le 23 janvier à Addis Abeba, la capitale éthiopienne.

Le porte-parole de la maison blanche Jay Carney, a précisé que « les Etats-Unis ne resteront pas inactifs au moment où les responsables de l'avenir du Soudan donnent la priorité à leurs propres intérêts aux dépens de ceux de leur peuple. »

La guerre entre les deux camps rivaux a déjà fait des milliers de morts et près de 900.000 déplacés selon les récents rapports sur la situation dans le pays.