La Nouvelle Tribune

Musée panoramique au Caire


Vue de l’extérieur, la salle de la projection est juste une coupole effilée. Sur la façade arrière sont disposés des engins de guerre. Des chars et avions bombardiers. Un échantillon de ce qui reste de la guerre. L’attraction commence déjà par là. Et quotidien, c’est du monde qui entoure ces appareils fabriqués par des êtres humains dont la seule mission est de tuer des êtres humains. Les touristes affluent de partout pour  voir de leurs yeux et toucher ces armes que n’importe qui n’approche pas assez souvent. Les nationaux comme les étrangers sont tous au rendez-vous quotidien. Les plus nombreux sont les enfants et adolescents égyptiens, les élèves des écoles primaires, lycées et collèges du pays. Ils débarquent par centaines à bord de géants bus pour visiter et revisiter le musée légendaire.

Et la visite se termine par un film. Toujours! C’est là que se découvre le meilleur. La super-puissance de l’Egypte. Un pays dont le génie n’a rien d’inférieur à celui des pays occidentaux. En témoigne l’architecture des grandes villes, le niveau de vie et la politique touristique.

Fortuné Sossa, envoyé spécial en Egypte