La Nouvelle Tribune

Qui ne pourra plus jouer au casino en Suisse?

Les casinos suisses bloquent des clients indésirables – il y en a plus de 50 000 personnes maintenant et le chiffre ne fait que croître. Voilà l’information qui a été fournie par la CFMJ et publiée ce dimanche dans « NZZ am Sonntag ».

Alors, quels sont les critères pour un « client indésirable » et comment ne pas en devenir un? Qui risque d’être bloqué? Est-ce qu’il s’agit des règles d’un casino en ligne serieux et de n’importe quel établissement de jeux de hasard?

Au fait, de qui s’agit-il?

Aujourd’hui le chiffre exacte est de 50 262 personnes, dont l’activité et la participation aux jeux d’argent est prohibée dans 21 casinos du pays. Le chiffre paraît incroyable pour la Suisse! L’année passée seulement on a ajouté près de 4000 personnes à la fameuse liste de la Commission fédérale. Le fait est que très peu d’interdictions peuvent être annulées, donc on reste dans les bases de données pour la vie.

Dans quels cas est-on bloqué?

  • Sur demande : même si cela paraît bien étrange, de nombreux clients se font bloquer eux-mêmes;
  • Par le casino : tous les établissements en Suisse ont l’obligation d’interdire l’accès au casino à toute personne, qui semble dépenser plus qu’elle ne possède (et risque ainsi de faire des dettes).

Casinos en crise

Cette année on a enregistré une baisse importante de revenus dans le domaine de jeux de hasard en Suisse : selon les analystes, les établissements de jeux n’ont récolté que 689 millions de francs suisses, ce qui est de 30% inférieur aux revenus d’il y a 10 ans.

On blame les clubs illégaux et les casinos en ligne, puisque ce sont les concurrents principaux des établissements traditionnels de nos jours. Les Suisses, tout comme les Français et la plupart des Européens, deviennent de plus en plus nombreux à préférer le mode en ligne, qui offre de meilleures conditions de jeu, plus de confort, d’anonymat et de flexibilité : on peut y jouer pendant la pause déjeuner, dans les transports en commun, en rentrant chez soi le soir.

Vu que la popularité du secteur en ligne augmente, on a décidé de proposer une nouvelle loi sur les casinos, qui vise à interdire l’accès aux sites étrangers depuis la Suisse, et ainsi attirer la clientèle dans les établissement locaux pour améliorer la situation dans le domaine et mieux contrôler les visiteurs, ce qui ne s’avère pas possible sur les sites web des casinos internationaux. Seulement, va-t-on développer les casinos suisses sur Internet dans le cadre de la loi?

Actuellement on collecte les signatures pour le plébiscite, qui va décider le destin de ce projet.