La Nouvelle Tribune

La Suisse s'excuse pour l'arrestation du fils Kadhafi

Les domestiques, une Tunisienne et un Marocain, ont retiré leur plainte après avoir abouti avec la famille de leurs employeurs à une transaction, dont on ignore les détails, et le procureur de Genève a abandonné les poursuites contre leurs employeurs.

Cette affaire avait provoqué une crise diplomatique entre les deux pays, la Libye du colonel Kadhafi prenant des mesures de rétorsion comme le retrait de ses avoirs dans des établissements financiers suisses et l'arrêt des fournitures de pétrole à la Confédération helvétique. Par ailleurs, Tripoli avait retiré plus de cinq milliards d'actifs qui étaient déposés dans des banques helvétiques.
(le monde)