La Nouvelle Tribune

Pas de bonne gouvernance en Afrique cette année

La nouvelle génération de dirigeants africains a, de ce fait, un défi important à relever : sortir de la pauvreté des millions de personnes. Cet objectif ne peut pas être atteint sans une société réellement démocratique, sans une application réelle de la loi, sans équipements de santé et d'enseignement, sans une société civile responsable, et sans un cadre permettant une forte croissance économique. En d'autres termes, aucun de ces objectifs ne peut être atteint sans une bonne gouvernance.


*Art 6 point 1 - Les candidats éligibles seront d’anciens chefs d’État ou de gouvernement d’un pays d’Afrique subsaharienne qui ont été élus démocratiquement et qui ont quitté leurs fonctions depuis moins de trois ans, après avoir exercé leur mandat pendant la durée fixée par la constitution au moment de leur prise de fonctions.

*CAHIER DES CHARGES DU PRIX IBRAHIM : http://www.moibrahimfoundation.org/fr/termsofreference/the-ibrahim-prize/terms-of-reference.html