La Nouvelle Tribune

CEDEAO : Les défis sécuritaires de la communauté au cœur des débats

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a tenu, ce 12 mai 2016 à Dakar, au Sénégal, la 36ème session ordinaire de son Conseil de médiation et de sécurité. A l’occasion, Marcel de Souza, président de la Commission de l’organisation a rappelé les défis sécuritaires à relever.

Le nouveau président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) a pris part, le 12 mai dernier à son toute première session du Conseil. Au cour sa première rencontre , Marcel de Souza s’est focalisé sur les défis sécuritaires à relever par l’organisation, en particulier au Mali, en Guinée-Bissau et en Gambie. Marcel de Souza a attiré l’attention de l’assistance sur le phénomène de la transhumance qui constitue, à ses yeux, une menace persistante pour l’Afrique de l’Ouest, et sur laquelle, a-t-il dit, la Communauté devra se pencher.

Mais, en dépit de ces menaces multiples et multiformes, il a salué les efforts poursuivis par la Cedeao en vue de la consolidation de la paix et de la sécurité régionale. Il s’est félicité de la mise en place des systèmes nationaux d’alerte précoce et de mécanismes de réponses rapides qui sont opérationnels dans les cinq pays pilotes que sont le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée- Bissau, le Libéria et le Mali. Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye, a loué, quant à lui, les progrès accomplis cette année par les Etats membres et la Cedeao en matière de paix, de sécurité et d’avancées démocratiques dans l’espace communautaire.

Au cours de cette 36ème session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité de la Cedeao, dont les travaux se sont déroulés à huis clos, les participants ont suivi des exposés sur la situation politique et sécuritaire régionale. Deux memoranda, dont l’un sur la situation politique et sécuritaire dans la région ouest-africaine et l’autre sur le cadre politique de la Cedeao pour la réforme et la gouvernance du secteur de la sécurité ont été présentés par le président de la Commission. Le président a aussi abordé les points relatifs à la sûreté et à la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée et le retour d’expérience de l’exercice Amani Africa II. Les participants ont eu aussi droit à la présentation du rapport de la 24ème réunion du Conseil de médiation et de sécurité au niveau des Ambassadeurs par Baboucar Sambe, président dudit Conseil