La Nouvelle Tribune

Jean-Marie Ehouzou

Oui, bien sûr. Mais le travail vous absorbe. Parce que le Président est à 100 à l’heure et nous aussi on court avec lui. Il y a beaucoup à faire lorsqu’on est ministre des Affaires étrangères. Pour ma part, je m’emploie à rendre dynamique notre diplomatie, en renforçant notamment nos missions diplomatiques à l’étranger. Déjà, quelques ambassades ont été étoffées.  La mission permanente du Bénin à New York ne peut plus se plaindre de personnel. En attendant la nomination du nouvel ambassadeur, l’équipe fonctionne et dans toutes les commissions des Nations Unies, le Bénin est représenté. Un attaché de défense s’occupe des questions liées aux opérations de maintien de la paix.  Les moyens dont dispose le Ministère des Affaires étrangères, ne sont pas totalement suffisants, mais quand on va se battre mieux, on les obtiendra. Pour ce faire, le personnel doit bien travailler pour mériter la confiance du Chef de l’Etat. C’est ça le plus important. 
(L’Evénement Précis)